Back Vous êtes ici : Catholiques Actions et outils Rencontre Mondiale des Familles

Rencontre Mondiale des Familles

Suivez la RMF 2018 en direct de Dublin

logo rmf 2018 combi kto

Visionnez les transmissions du Journal Télévisé KTO :

  • Le 25 août : JT en direct de Dublin avec Paul de Guigné, Secrétaire général de la Confédération nationale des AFC.
  • Le 24 août : JT en direct de Dublin avec Antoine Renard, président de la Fédération des AFC en Europe.
  • Le 23 août : JT en direct de Dublin avec Sylvie et Loïc d’Hautefeuille, responsables AFC en Picardie.
  • Les 21 et 22 août : JT en direct de Dublin avec Paul de Guigné, secrétaire général des AFC.

 

 

 

25 août 2018 : JT en direct de Dublin avec Paul de Guigné, Secrétaire général de la Confédération nationale des AFC (7’34)

 

24 août 2018 : JT en direct de Dublin avec Antoine Renard, président de la Fédération des AFC en Europe (6’26)

 

23 août 2018 : JT en direct de Dublin avec Sylvie et Loïc d'Hautefeuille (5’05)

 

22 août 2018 : JT en direct de Dublin avec Paul de Guigné (8’09)

 

21 août 2018 : JT en direct de Dublin avec Paul de Guigné (5’43)

Suivez la Rencontre Mondiale des Familles à Dublin surlogo kto1 avec les AFC

logo kto 371x208

Interview de Jean-Marie Andrès à l'occasion de la RMF 2018

logo rmf 2018 dublin 215x293Jean-Marie Andrès, président des Associations familiales catholiques (AFC) et partenaire de KTO, à l’occasion de la Rencontre Mondiale des Familles 2018, a répondu aux questions du KTOmag. Voici cette interview.

logo ktomag: La Rencontre mondiale des familles se tient tous les trois ans. Après Philadelphie, des familles de toute l’Irlande et du monde entier vont se retrouver à Dublin. Quel est l’intérêt de cette rencontre ?

jean marie andres rmf 2018Jean-Marie Andrès : Il s’agit, pour l’Église, d’une rencontre pour continuer à diffuser la Bonne Nouvelle de la famille. Pour les familles, et pour les associations qui se retrouvent là-bas, c’est l’occasion après trois ans de chemin, d’échanger. Sur ce qui a été tenté, ce qui a été accompli, ce qui a fonctionné, ou pas…
Et en définitive, il y a un côté sympathique de se dire qu’on n’est
pas seuls, de voir que d’autres familles autour du monde suivent et travaillent l’enseignement de l’Église.

 

KTOmag : Le contexte de bouleversements profonds de la société irlandaise et des scandales de pédophilie, à l’image des sociétés contemporaines, ne manifeste-t-il pas un rejet de la morale chrétienne ?

Jean-Marie Andrès : Les scandales de pédophilie, qui ne sont pas le propre de l’Église d’Irlande, montrent que l’enseignement de l’Église sur la personne, homme et femme, concerne toute personne et en particulier ceux qui font le choix du célibat.
Ces scandales rendent plus difficile l’enseignement de l’Église. Qui donc sont ces gens dévoyés qui dictent une morale exigeante et mènent une vie scandaleuse ? Dès lors le défi pour tous les chrétiens, pour l’Église, est de permettre à chacun de faire la part des choses. Dublin, c’est rassembler des familles qui vont témoigner de la beauté de cet enseignement de l’Église. Un contrepoison.
Mais il s’agit de montrer que les familles sont humbles et joyeusement au travail. Pour elles, vivre l’enseignement de l’Église est une attention au quotidien et non un enfermement dans un enseignement abstrait.

KTOmag : Le thème de cette rencontre 2018 est « L’Évangile de la famille, joie pour le monde ». Comment rendre audible et crédible
ce message dans nos sociétés contemporaines ? Quel témoignage les catholiques sont-ils invités à porter aujourd’hui ?

Jean-Marie Andrès : La joie est un des fruits de l’enseignement de l’Église. Une joie à offrir au monde. Mais pour accéder à la joie, il ne suffit pas de respecter des préceptes… La joie, c’est aussi celle d’un chemin, difficile puisqu’il s’agit de sortir de soi et d’aller vers l’autre, son conjoint.
Le chrétien n’est crédible que parce qu’il s’est mis en route. Et notre foi est d’abord celle du coeur qui travaille à quitter une posture d’obéissance, de crainte ou de conformité, pour aimer ce que nous essayons de vivre.
Car notre mystère est difficile. Un être humain créé homme et femme pour être heureux à deux, du fait même de la différence totale ! Une révélation et une croissance mutuelles, qui découlent de la conjugaison de tout ce qui est féminin chez l’une et masculin chez l’autre ! Car nous ne sommes pas d’abord deux pour la procréation, mais pour révéler l’autre et servir la Création dans son ensemble. C’est un mystère qu’on ne cesse d’approfondir.

Un exemple. Quand, au moment de la loi sur le mariage pour tous, nous avons dû choisir notre slogan, notre choix s’est porté sur la problématique de l’enfant qui a besoin de deux parents, père et mère. C’était juste, mais cela révélait qu’en matière de mariage, il nous est encore difficile d’avoir une expression claire, forte et convaincante avec tous. Nous catholiques, nous sommes encore trop souvent incapables de dire mieux que « c’est le bon Dieu qui l’a voulu comme ça », que l’on exprime d’ailleurs par « c’est la morale naturelle ». Un peu court.
Et il en va de même pour les nombreuses questions soulevées aujourd’hui dans le cadre de la révision des lois de bioéthique, quant à la place du corps, de l’étreinte, et de l’intention dans la paternité. Ces questions devront être pour nous autant d’occasions pour grandir et dialoguer avec le plus grand nombre.

KTOmag : De quoi les familles catholiques ont-elles besoin aujourd’hui ? Selon vous, quel message le pape François leur porte-t-il ?

Jean-Marie Andrès : Les familles catholiques ont besoin de pasteurs et de frères qui les accompagnent : pour approfondir un enseignement déjà très dense, notamment celui de Jean-Paul II, pour le « matérialiser », « l’incarner », dans notre vie. Pour savoir l’exprimer aux autres.
Or, une Église qui entoure, c’est une Église où les catholiques s’entourent mutuellement. Le pape François met l’accent sur une famille non pour elle-même, mais pour le monde. Il faut se méfier de la famille parfaite et égocentrée, celle du « restons entre nous… » La famille enseignée par Jésus Christ, passe par la famille au service : de l’autre, des autres, du monde, de la création. Une famille face au monde, en vérité et avec bienveillance. Ce sera pour elle une source de bienfaits irremplaçables : car chacun ne se révèle… qu’au contact des autres.


Source : logo ktomag n°412-413 Août 2018
Suivez la Rencontre Mondiale des Familles à Dublin surlogo kto1 avec les AFC

 

Tous à Dublin : Rencontre Mondiale des Familles 2018

logo RMF 313x421Les AFC vous invitent tous à vous rendre à

la Rencontre Mondiale des Familles (RMF) à Dublin, du 21 au 26 août prochain.

Des milliers de familles du monde entier sont attendues autour du Pape en Irlande sur le thème : « L’évangile de la famille, joie pour le monde ».

Après Philadelphie en 2015, à la fin des vacances, c’est une belle occasion de se retrouver en famille, avec les familles, cette fois à quelques centaines de kilomètres seulement de la France.

Des représentants des AFC y participeront bien sûr aussi, ainsi que des membres de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE).

Nous vous invitons d’abord à vous y rendre avec votre diocèse ; nombre d’entre eux s’organisent déjà pour y aller !

A défaut, le Diocèse de Paris propose de vous accueillir.

 

Retrouvez plus d'informations sur le Site de la Rencontre Mondiale des Familles

Les AFC autour du Pape à Philadelphie !

Communiqué de presse

RMF logosLe Congrès et le « Family Festival » de la Rencontre Mondiale des Familles se tiendront à Philadelphie (USA) du 22 au 27 septembre prochain.

Une déléguation AFC – composée d’adhérents venus des régions Centre, Ile-de-France, PACA, Rhône-Alpes et de La Réunion – vivra ce temps d'approfondissement spirituel et pastoral mais aussi doctrinal, accueillie par le Recteur et les paroissiens de la Basilique Saint Pierre et Saint Paul.

Jean-Marie Andrès, président national des AFC, rejoindra aussi Philadelphie. Il explique l'enjeu de la présence à cette rencontre, qui « touche au cœur de notre mission [des AFC] : promouvoir la famille auprès de tous les citoyens, auprès des forces politiques françaises et européennes, à la lumière de la doctrine sociale et familiale de l’Eglise »*.

« Pour les Européens, cette rencontre à Philadelphie est intéressante. Si la situation aux Etats-Unis est proche de la nôtre, nous souhaitons découvrir comment, selon leur style et leur culture, les responsables et l’Eglise essayent d’aider les familles à trouver leur chemin dans le contexte américain », a-t-il poursuivi.**

Les AFC et KTO se sont associés pour relayer et diffuser cet évènement ecclésial et familial afin de permettre au plus grand nombre de le suivre en direct.

En partenariat avec KTO.


* Propos recueillis par KTO TV.

** Id.

Rencontre Mondiale des Familles : 3 questions à Jean-Marie Andrès

logo ktomagInterview parue cette semaine dans KTOMag

Quel est pour vous l’intérêt de ces Rencontres mondiales des Familles ?

Pour les AFC, ces rencontres touchent au cœur de notre mission qui consiste à promouvoir la famille auprès de tous les citoyens, auprès des forces politiques françaises et européennes, à la lumière de la doctrine sociale et familiale de l’Eglise. Or, cet enseignement n’est pas une science morte qui aurait été figée il y a 2000 ans. C’est une matière vivante. C’est la raison pour laquelle les rencontres mondiales des familles constituent un rendez-vous indispensable où des familles catholiques du monde entier travaillent à approfondir cet enseignement.

Lire la suite...

Le Journal de Philadelphie du 21 septembre

rencontre mondiale famille 2015Philadelphie accueille la 8ème Rencontre mondiale des familles, et KTO vous fait suivre tout au long de la semaine ce qu'il se passe dans la ville américaine. Pour ce premier rendez-vous vous pourrez voir les derniers préparatifs des quelques 10 000 volontaires présents, l'homélie de la messe de dimanche de l'Archevêque de Philadelphie, Mgr Charles Chaput, ainsi qu'une interview du recteur de la cathédrale St Pierre et St Paul, le père Dennis Gill.

 

Lire la suite...

Le Journal de Philadelphie du 22 septembre

rencontre mondiale famille 2015Pour ce deuxième jour de Rencontre nous vous présentons une famille américaine qui a décidé de faire le déplacement depuis l'Oregon. Ils sont six, et les parents ont tenu à venir avec leurs quatre enfants pour leur montrer « l'importance de la famille et de leur place au sein de la famille ».

Mardi, journée de lancement de la Rencontre mondiale des familles, Mgr Vincenzo Paglia nous accorde une interview exclusive pour nous dire que cette Rencontre mondiale pourra être une source d'inspiration pour les pères synodaux, en vue du Synode du mois prochain.

Et pour finir, un entretien avec nos partenaires AFC, le couple Alain et Melissa Michel nous explique pourquoi les AFC sont présents à Philadelphie, et ils ouvrent la réflexion sur les défis auxquels doit faire face la famille, qu'elle soit française ou américaine.

 

Lire la suite...

Philadelphie : journal du 23 et conférence de Mgr Barron

capture RMF 23Journal de Philadelphie du 23 septembre

Nous sommes en pleine semaine, la Rencontre mondiale des familles bat son plein : les pèlerins ont pu suivre des conférences, des ateliers, mais aussi discuter de manière informelle dans les halls du palais des congrès. En fin de journée, ils ont pu prier ensemble, lors de la messe célébrée par Mgr Charles Chaput, l'archevêque de Philadelphie. Nous avons alors demandé à l'archevêque ce qu'il attendait de cet événement, avant de rencontrer les les coordinateurs internationaux du mouvement Retrouvaille, né au Québec en 1977, il vient en aide aux couples en difficulté. Il est présent aujourd'hui dans 14 pays, dont la France. En fin de journal nous retrouvons une autre responsable au sein des AFC, Marie-Pierre Gariel qui avoue avoir constaté la force de l'Eglise universelle présente à Philadelphie et qui explique l'importance de la présence des AFC pour rendre visible la structure familiale.

 

Lire la suite...

Le Journal de Philadelphie du 24 septembre & conférence

capture RMF 24Avant-dernier jour de conférences pour la Rencontre mondiale des familles, les pèlerins sont de plus en plus nombreux pour suivre la rencontre et se préparer à l'arrivée du Pape François.

Pour ce nouveau numéro du Journal de Philadelphie, nous avons décidé de vous montrer une initiative « grandeur nature et plus encore » qui s'est lancée dans la ville aux 4 000 fresques murales. Une peinture géante sur le mur d'une école de la ville qui va bientôt réouvrir ses portes. Nous avons rencontré l'artiste peintre et quelques uns des nombreux bénévoles qui prêtent main forte pour la réalisation de ce projet.

La Rencontre mondiale donne aussi un grand espace aux enfants et aux jeunes, vous pourrez voir quelques activités qui leur sont proposés car «ils ont leur place dans cette Rencontre ». Et pour finir Alain et Melissa Michel reviennent sur ce qu'ils ont retenu de ces journées, et les attentes pour la venue du Pape pour la ville et les Américains.

Lire la suite...

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix