Milan 2012 - 5e catéchèse: Le travail et la fête dans la famille

Réf. bibl, Gn 1,26-31 ; 1-4.

« Dieu créa l'homme à son image, homme et femme il les créa,...Dieu les bénit et leur dit :...emplissez la terre et soumettez-la....Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, car il avait chômé, après tout son ouvrage de création... »

Cette catéchèse nous invite à partir de la Genèse à réfléchir au travail. Le « travail » de Dieu dans sa création est le fruit d'une parole : Sa Parole créatrice, et l'objet de la contemplation et de l'admiration même de Dieu. Le travail de l'homme doit lui laisser la possibilité de s'exprimer et non – comme trop souvent – le réduire au silence. De même que Dieu admire sa propre création : « c'était très bon », de même l'homme doit pouvoir trouver le temps d'admirer la création de Dieu et de jouir de son propre travail et de ce qu'il réalise.

Dieu appelle l'homme à collaborer à son œuvre créatrice et cette participation à l'œuvre de Dieu par le travail est un lieu de sanctification. Le travail est également contribution au bien commun de la famille et de la société et il doit prendre en compte l'emploi responsable des ressources de la terre qui « nous a été confiée comme un jardin à apprécier et à cultiver » (Gn 2, 7).

On perçoit bien toutes les incidences de cette lecture face à l'aliénation consécutive à tant de formes de travail, face au chômage, aux emplois du temps déments aggravés de transports démesurés, face à certains comportements de gaspillage, aux questions de l'énergie et de l'écologie....

La triple bénédiction du couple humain : « soyez féconds, multipliez-vous », de son travail et du septième jour, fait le lien entre la famille, le travail et le repos nécessaire pour rendre grâce à Dieu de toute cette merveille, prendre le temps d'accueil et d'écoute qui permet à la famille de se construire et de grandir et à la vie sociale de s'épanouir.

Toutes les questions relatives à l'équilibre entre les temps, du travail, de la famille, de la prière...sont abordées dans ce chapitre.

Un extrait de l'exhortation post-synodale Sacramentum Caritatis nous rappelle opportunément que l'homme et la femme valent plus que leur travail et que « le travail est pour l'homme et non l'homme pour le travail ». C'est dans le jour consacré à Dieu que l'homme comprend le sens de son existence ainsi que de son travail.

Les catéchèses sont disponibles en français sur le site www.family2012.com