Suivez la rencontre en direct avec KTO et les AFC !

Du 22 au 27 septembre, Philadelphie accueille la VIIIe Rencontre mondiale des familles, avec le soutien du Conseil pontifical pour la Famille. Conférences, ateliers et animations permettront aux participants du monde entier de plancher sur le thème « L'amour est notre mission: la famille pleinement vivante ».

En partenariat avec KTO, les AFC vous font vivre l'évenement en direct.

Back Vous êtes ici : Catholiques Actions et outils Rencontre Mondiale des Familles Rencontre Mondiale des Familles : 3 questions à Jean-Marie Andrès

Rencontre Mondiale des Familles : 3 questions à Jean-Marie Andrès

logo ktomagInterview parue cette semaine dans KTOMag

Quel est pour vous l’intérêt de ces Rencontres mondiales des Familles ?

Pour les AFC, ces rencontres touchent au cœur de notre mission qui consiste à promouvoir la famille auprès de tous les citoyens, auprès des forces politiques françaises et européennes, à la lumière de la doctrine sociale et familiale de l’Eglise. Or, cet enseignement n’est pas une science morte qui aurait été figée il y a 2000 ans. C’est une matière vivante. C’est la raison pour laquelle les rencontres mondiales des familles constituent un rendez-vous indispensable où des familles catholiques du monde entier travaillent à approfondir cet enseignement.

A quoi serez-vous particulièrement attentif à Philadelphie ?

Pour les Européens, cette rencontre à Philadelphie est intéressante. Si la situation aux Etats-Unis est proche de la nôtre, nous souhaitons découvrir comment, selon leur style et leur culture, les responsables et l’Eglise essayent d’aider les familles à trouver leur chemin dans le contexte américain. C’est une matière très riche qu’il s’agira de digérer ensuite pour nourrir notre propre réflexion en France. J’ai déjà remarqué que les Américains ont un vif intérêt pour l’étude de l’enseignement de saint Jean-Paul II. Nous avons à en prendre de la graine.

Comment les chrétiens peuvent-ils préserver et transmettre aujourd’hui leur attachement à la famille ?

« Préserver » et « transmettre » exige au préalable d’approfondir, et d’aimer la famille. C’est le principal défi pour nous aujourd’hui. Savez-vous que dans le mariage civil en France, on ne fait jamais mention du mot « amour » ? Cela montre que nos sociétés ont besoin d’approfondir ce qui nous parait pourtant évident. Je crois que nous aimons mal la famille parce que nous ne la connaissons pas assez. Après des générations qui ont donné beaucoup d’importance à la transmission du patrimoine ou à la procréation d’une descendance, nous nous intéressons désormais à ce que signifie aimer. Harmoniser l’intention d’engagement avec les sentiments est un défi nouveau. Nous en connaissons les difficultés. Il nous faut mieux comprendre les ressorts du cœur humain pour que cette aspiration à la famille, aspiration chevillée au cœur et au corps de nos contemporains, puisse trouver les voies concrètes et se transformer en un bonheur durable et qui s’épanouit.

Suivez la Rencontre Mondiale des Familles à Philadelphie en direct, du 22 au 25 septembre, avec KTO et les AFC !

Actualités des familles La Croix