Back Vous êtes ici : Catholiques

Actualités foi et société

Clôture de l’assemblée plénière des évêques de France

L'assemblée plénière des évêques de France a pris fin le 8 novembre 2009.
A l'occasion de son discours de clôture, le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Vingt-Trois, a rappelé l'essence de la mission apostolique des évêques et des prêtres : rassembler le peuple de Dieu et annoncer l'Evangile.
« Notre foi est ravivée et stimulée par les attentes de tous ceux et de toutes celles avec qui nous vivons. »
Le cardinal a évoqué les « combats pour le respect de la personne humaine », pour que soit respectée la dignité de chaque personne, de sa conception à sa mort, et l' « engagement aux côtés des plus vulnérables, (...) constatant chaque jour combien d'hommes et de femmes sont habités par le désir d'une vie (...) plus humaine pour tous dans le monde entier. »
Enfin, au nom de tous les évêques, l'archevêque de Paris a aussi fermement assuré que « nous voulons que l'équilibre des familles soit encouragé et soutenu pour que les jeunes trouvent leur juste place dans notre monde. »

A l'occasion de cette assemblée plénière, les évêques ont décidé la mise en place de deux nouveaux groupes de travail : « Environnement et écologie » et « Rassemblements dominicaux, défis et initiatives ».

Déclaration des Semaines Sociales

Dans leur déclaration du 4 novembre 2009, les Semaines sociales de France se félicitent des débats publics organisés pour la révision de la Loi de Bioéthique, mais s'inquiètent aujourd'hui des éventuelles pressions exercées sur les députés appelés à étudier ces lois. Un débat citoyen ne pouvant se substituer à une assemblée élue, le Parlement a rappelé son rôle de législateur.

Pour les SSF, outre le calendrier législatif normal, la révision de la Loi de Bioéthique est rendue nécessaire du fait des avancées de la science mais cette dernière ne doit pas pour autant gommer certains principes qui sont la trame de notre société et le maillage de la solidarité avec les plus vulnérables.

Les Semaines Sociales souhaitent particulièrement voir défendre fermement les trois principes suivants :

- toute filiation étant biologique, éducative et sociale, le lien entre les êtres humains doit pouvoir être conservé ;

- une hiérarchie de principes doit être indépendante d'enjeux de pouvoirs et prendre en compte non seulement l'intérêt des plus pauvres ici mais aussi celui des plus démunis de santé sur la planète

- les moyens matériels mobilisés par la collectivité doivent d'abord servir à prévenir et à traiter les maladies, en particulier à développer la recherche sur les causes des infertilités de couples.

lire la déclaration  : http://news.catholique.org/27406-semaines-sociales-de-france-ethique-et

Ouverture de l'assemblée plénière des évêques de France

Aujourd'hui s'est ouverte l'assemblée plénière des évêques de France. Dans son discours d'accueil, le cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France, a évoqué la mission de l'Église, rappelant les paroles du pape Benoît XVI, lors de sa venue en France en 2008.
Le cardinal a mentionné la secousse de la crise financière et économique et les conséquences tragiques qu'elle a pu avoir durant ces derniers mois : "C'est à une véritable réforme de notre pratique sociale que nous sommes appelés."
L'archevêque de Paris a aussi appelé à réfléchir sur la question de l'immigration, souhaitant que "la répression des réseaux de traite humaine soit poursuivie avec fermeté sans que cette action se retourne encore sur leurs victimes".
Avant de conclure, il s'est attardé sur un rappel des récents événements de l'Église, tels le synode pour l'Afrique, la canonisation de Jeanne Jugan ou encore l'année sacerdotale.
Enfin, Mgr Vingt-Trois a annoncé le centre des travaux de cette assemblée plénière "Demain la vie de nos communautés", insistant auprès de ses pairs sur le fait que "nous sommes probablement arrivés à un moment clé pour notre organisation ecclésiale." L'assemblée des évêques de France se tient à Lourdes jusqu'au 8 novembre.

« Europe, aie confiance » - message du Conseil des Conférences Episcopales de l’Europe

Le Conseil des Conférences Episcopales de l'Europe (CCEE) s'est réuni en assemblée plénière du 1er au 4 octobre 2009 à Paris à l'invitation du Président de la Conférence des Evêques de France, le Cardinal Ving-Trois, autour du thème Le rapport Eglise-Etat vingt ans après la chute du mur de Berlin.

Lors de ces journées, le CCEE a, entre autres, rencontré le Président de la République française et adopté un message s'adressant à tous les européens : Europe, aie confiance. Vingt ans après la chute du mur de Berlin, un élan à retrouver, une espérance à annoncer . Ce message rappelle la vision du pape Jean-Paul II d'une Europe basée sur les fondements de la foi, du bien commun et de la paix.

Encourageant chacun à œuvrer pour le respect de la dignité de l'homme et la solidarité, ce texte constitue un véritable appel à construire une société plus juste : "L'édification de l'Europe est vraiment une aventure qui vaut la peine d'être vécue. Chacun y a sa place, chacun y est attendu. Plus que jamais, le chemin s'ouvre devant nous. Ce n'est pas le moment de ralentir la marche ou de s'asseoir sur le bord de la route. Nous n'oublions pas que nous sommes les disciples de Celui qui dit à chacun : « Confiance. Lève-toi et marche ! »"

Pour lire le texte : http://www.ccee.ch/ressourcen/download/20091003184904.doc

Actualités des familles La Croix