Back Vous êtes ici : Catholiques

Actualités foi et société

Les AFC reçues par le président du Conseil Pontifical pour la Famille

Le 3 juillet dernier, Antoine Renard, président de la CNAFC, et Jean-Marie Andrès, vice-président, ont été reçus, à Rome, par le Cardinal Antonelli.

Au cours d'un entretien chaleureux, Mgr Antonelli a manifesté un vif intérêt pour l'action des AFC en expliquant combien elle rejoignait ses préoccupations, telles qu'il a pu les exprimer dans différentes interventions depuis le début de l'année 2009.

Les représentants des AFC ont échangé avec le président du Conseil pontifical pour la famille sur le travail accompli par les AFC autour du coût du non-mariage, dont le cardinal a salué la qualité et la pertinencé et qu'il a souhaité voir se développer parallèlement aux actions soutenues par le Conseil qu'il préside. Il a également été question de la récente élection de la France à la tête de la Fédération des AFC en Europe (FAFCE) : le Cardinal a souhaité que ce mouvement puisse poursuivre son action pour répondre aux enjeux politiques européens concernant la famille et son développement dans toute l'Europe.

Réflexions sur le mariage chrétien

Par Mgr B. MOLLAT du JOURDIN
Conseiller ecclésiastique de la CNAFC

Il m'a été donné de préparer beaucoup de jeunes au mariage. J'ai constaté hélas combien ignoraient ce qu'était le mariage chrétien, tout en en vantant la valeur !

J'ai eu l'occasion de prêcher devant des assemblées où le sens du mariage était complètement ignoré : les chapeaux, les toilettes semblaient être le principal centre d'intérêt ; la réception qui suivait était souvent l'occasion d'entendre des personnes vous dire qu'elles n'avaient jamais entrevu le mariage de la sorte : c'était une découverte !
Je voudrais, au cours des mois à venir, réfléchir avec vous sur la beauté et les implications de ce sacrement. Le sujet est si vaste que je vous en entretiendrai pendant plusieurs parutions.
Je vous donne ci-dessous un avant-goût de ce que je développerai :

  • « Se marier à l'Eglise », c'est célébrer une Alliance qui engage le Seigneur, les conjoints et la communauté. Le mariage est une quadruple alliance.
  • On vient à l'église reconnaître devant tous, le don, le talent qui, par Dieu, est confié et l'en remercier.
  • On vient à l'église pour s'engager à faire fructifier ce talent. Oui, L'amour est un cadeau que Dieu confie à deux êtres et il faut le faire fructifier. On se marie pour s'aimer.
  • On vient à l'église pour reconnaître sa faiblesse devant la différence et devant la durée, c'est donc, dans l'humilité un appel à l'aide tant au Seigneur qu'à la communauté chrétienne.
  • On vient à l'église pour affirmer que l'on s'engage à se faire le prochain de son conjoint, non pas malgré les faiblesses et les limites inhérentes à chacun, mais avec ses limites et faiblesses. On se met à la suite du Christ qui s'engage à être présent dans le couple, surtout aux heures difficiles.
  • On vient à l'église pour dire que le pardon sera toujours privilégié (par-don). Puisqu'il vit dans le registre du don, le chrétien est appelé à vivre le pardon, à être signe de la grâce de Dieu.
  • On vient à l'église pour dire à la communauté que l'on s'engage à signifier par sa vie de tous les jours l'amour même de Dieu. La vie conjugale est un « dire » sur Dieu. Il y a là une dimension prophétique : l'amour est fidèle, l'amour est invitant, il est source de vie (fécondité pas seulement physique) ; il est rayonnant !
  • « Se marier à l'Eglise » ne désigne pas seulement le lieu de prière, mais signifie bien épouser la pensée et les mœurs du Christ et devenir une petite Eglise, non pour faire des liturgies domestiques mais pour appeler le monde à se tourner vers Celui qui est la Vie, le Chemin et la Vérité.
    Beaucoup se marient à l'église, mais peu se marient à l'Eglise ! (la nuance est d'importance ; une majuscule change bien des choses)

à suivre : Le mariage à l’église : une quadruple Alliance

Lettre des AFC au Cardinal Antonelli

Au lendemain de l'Assemblée générale et au nom de l'ensemble des familles du mouvement, Antoine RENARD, président de la CNAFC, a adressé au Cardinal Antonelli, président du Conseil Pontifical de la Famille, un message pour lui exprimer sa gratitude pour les encouragements qu'il a donnés aux associations familiales lors de la VIe Rencontre Mondiale des Familles à Mexico et lui témoigner de la qualité des relations existant entre les AFC et l'Eglise en France. Il lui a également demandé de transmettre au Pape Benoît XVI un message particulier de fidélité, de confiance et de soutien.

Dans sa réponse, le Cardinal Antonelli exprime à Antoine Renard sa grande joie d'avoir reçu ce message et adresse à tous les membres des AFC sa bénédiction.

Les AFC et les responsables de 80 mouvements, groupes et communautés catholiques se retrouvent à Paris pour une session commune le 21 mars.

En France, plus de trois cent mille personnes font partie d'un mouvement chrétien, groupe spirituel ou communauté. Les responsables nationaux (dont plusieurs membres des AFC) vivront l'expérience riche de leur diversité lors de la rencontre des 21 et 22 mars 2009, Les délégués diocésains à l'apostolat des laïcs, porteurs de la vie de ces groupes dans les diocèses, participeront également à cet événement.

Le thème de cette rencontre nationale, « La Parole de Dieu dans la vie et la mission des mouvements et associations de fidèles» s'inscrira dans l'effort des diocèses de France de se ressourcer de la Parole de Dieu et de reprendre conscience de la responsabilité de tous dans l'annonce de l'Evangile. Les participants évoqueront également le 20e anniversaire de l'exhortation du pape Jean-Paul II sur les fidèles laïcs, Christifideles laici.

A trois semaines de Pâques, la soirée du samedi 21 mars ouverte à tous (à l'Eglise Notre-Dame des Champs, Paris 6e), permettra de méditer sur les sept dernières Paroles du Christ en croix avec l'œuvre de Joseph Haydn.

en savoir plus sur le site de la CEF

Actualités des familles La Croix