Back Vous êtes ici :

Articles

Financement de la politique familiale : les AFC auditionnées à l'Assemblée nationale

Le chef de l'Etat a confié à Monsieur Yves Bur, député, une mission de réflexion sur le financement de la politique familiale, en estimant que "les cotisations patronales famille peuvent être pénalisantes pour la croissance et l'emploi".

Lors de son audition, le 20 mai 2009, la CNAFC a rappelé le paradoxe actuel concernant la politique familiale : depuis bientôt 30 ans, elle est unanimement célébrée pour son rôle dans les bons résultats de la démographie française, dans la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale... et, en même temps, l'objet de remises en cause ou de tentatives. Une telle situation, inacceptable, appelle effectivement une réflexion de fond sur les objectifs de la politique familiale.

La CNAFC a également souligné l'importance du travail comme moyen d'assurer à chaque famille les moyens dont elle a besoin pour faire ses choix.

La CNAFC a aussi fait part de ses réflexions sur la nécessaire mise en évidence
  • d'une part de ce qu'apporte la politique familiale aux entreprises françaises en termes de main d'oeuvre, d'attractivité et donc de conditions de compétitivité...
  • et, d'autre part, du sens et du niveau de la contribution des entreprises dans la mesure où elles sont parties prenantes au "pacte social" français.

Rediffusion de la conférence

affiche conf chretiens et politique 2018 05 24

 

 

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix