Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Les glaces : consommez-les rapidement !

Vanille, chocolat, fraise, menthe, pistache, café, basilic, avocat, ... La glace est l’aliment qui permet de satisfaire tous les goûts et toutes les envies surtout en période estivale.

Si une température élevée ne pose aucun problème à certains produits, pour d’autres elle peut provoquer des problèmes de santé d'autant plus graves que les personnes qui les ingèrent sont fragiles (enfants, personnes âgées, malades, etc.). Les crèmes glacées, les glaces, les sorbets entrent dans la catégorie de produits à risque.

Une consommation rapide après l'achat est donc conseillée. La conservation dans une glacière est possible, mais il faut être vigilant. En effet, la glacière présente des garanties de fraîcheur aléatoires selon les marques et les modes de réfrigération choisis.

Pour en savoir plus, télécharger la fiche pratique de la concurrence et de la consommation

Changer d’auto-école sans frais

Changer d’auto-école sans frais, c’est possible depuis le 1er juillet 2015.

Le décret interdisant la facturation de frais de transfert de dossier des candidats au permis de conduire d’une auto-école à une autre a été publié, en application de la loi Consommation du 17 mars 2014. La mesure est entrée en vigueur au 1er juillet 2015.

Chaque candidat peut donc, depuis le 1er juillet 2015, changer d’auto-école sans frais, quelle qu’en soit la raison, en cas de déménagement ou pour faire jouer la concurrence. Cette mesure complète celle de la restitution gratuite du dossier aux candidats qui le demandent, également introduite par la loi Consommation.

En savoir plus sur le site du Ministère

Un guide pour des vacances tranquilles 2015

lien guide vacances dgccrf 2015

Chaque année, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) édite un guide pratique destiné à tous les vacanciers.

A télécharger sur le site du Ministère
 
Ce guide des vacances 2015, très complet, s’articule autour de sept rubriques :
•    Les déplacements (autoroute, location de véhicules, voyages en avion…) ;
•    La santé (bronzage et sécurité, méthodes amincissantes, tatouage temporaire, boissons stimulantes…) ;
•    Les voyages organisés (contrat de voyage, régler un litige, coffrets cadeaux…)
•    La restauration (restaurants, cafés…) ;
•    L’hébergement (classification et tarification des hôtels, location d’un logement, camping, chez l’habitant…) ;
•    Les achats (marchés de plein air, contrefaçons, soldes d’été…) ;
•    Les loisirs (activités sportives, plages, aires de jeux…).


Chaque rubrique présente les points de vigilance et des informations pratiques pour les voyageurs.

Entrée en vigueur du nouveau contrat type de syndic de copropriété

logo loi alurUn nouveau contrat type de syndic de copropriété à partir du 2 juillet 2015.

Un décret publié au Journal officiel du samedi 28 mars 2015 fixe un modèle de contrat type de syndic auquel devront se conformer tous les contrats conclus ou renouvelés après le 1er juillet 2015. Ce décret fait suite à l’article 55 de la loi du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (loi Alur).

En effet, à partir du 2 juillet 2015, les syndics de copropriété doivent se conformer à un modèle uniformisé pour conclure ou renouveler leurs contrats. Seules quelques prestations devraient désormais être facturées en complément du forfait de base. Une avancée pour les copropriétaires, qui pourront plus facilement comparer les offres des professionnels et, du coup, mieux négocier.

En savoir plus sur le site Service Public

Actualité La Croix

footer fb footer twitter footer youtube