Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Le secteur MEDIA aux AFC

Les AFC considèrent les médias comme un élément essentiel de la vie de la société. Elles œuvrent depuis longtemps pour mieux comprendre leur place et leur influence, notamment sur les jeunes générations.

Repère

Attention aux appareils de cuisson sur table

fondue-entre-amisC'est encore la saison des fondues et raclettes. Attention, cependant, aux risques de brûlures lors de l'utilisation des appareils de cuisson sur table, par contact direct avec le récipient ou lors du renversement de celui-ci.

La température des appareils à fondue doit être adaptée aux différentes formes de préparations et sortes de fondue : au fromage, à la viande, au chocolat..... Il convient de remplir le récipient entre la limite minimum et maximum et de vérifier que la limite maximum n'est pas dépassée.

La commission de la Sécurité des consommateurs (CSC) vous invite donc à respecter quelques précautions d'usage pour éviter, notamment, le basculement de l'appareil :
• Vérifiez qu'il est posé sur une surface stable.
• Evitez les gestes brusques à proximité de celui-ci.
• Faites en sorte que le câble électrique et/ou la rallonge soient installés dans un endroit où il n'y a pas de passage.

Plus de conseil sur le site du CSC

Safer Internet Day : lutte contre le cyber-harcèlement

Aujourd'hui, mardi 10 février 2015, est donné le coup d'envoi du programme européen « Internet sans crainte », version française du « Safer Internet Day », qui se déroulera jusqu'à la fin du mois.


Comment rendre Internet « meilleur » et plus sûr pour les jeunes ? À partir du 10 février, et pendant un mois, le programme Internet sans crainte, va mobiliser les publics et les acteurs du numérique autour d'une réflexion sur les risques liés au Web.
En France, institutions et associations mettent l'accent sur la lutte contre le cyber-harcèlement qui touche, aujourd'hui, de plus en plus de jeunes. En 2013, 18 % des collégiens déclaraient avoir été insultés, humiliés ou victimes d'actions dévalorisantes via Internet ou téléphone portable, selon une enquête du ministère de l'éducation. Si les jeunes adolescents sont les plus concernés, le phénomène touche également les élèves du primaire, du CE2 au CM2, et dans une moindre mesure, ceux du lycée.

La CNAFC est convaincue de la nécessité de sensibiliser les parents à un usage prudent et responsable d'Internet. Et c'est dans cet esprit qu'elle a publié une brochure intitulée « 12 questions à se poser sur les réseaux sociaux ».

http://www.afc-france.org/education/actions-et-outils/nos-brochures/1407-12-questions-a-se-poser-sur-les-reseaux-sociaux

L’étiquette énergie européenne se généralise en 2015

Depuis le 1er Janvier 2015, l'étiquette énergie est exigée pour les hottes aspirantes et définit un format applicable aux sites e-commerce.
Identique partout dans l'Union européenne, l'étiquette énergie doit aider les consommateurs à se repérer au moment d'un achat.
Les revendeurs ont pour obligation d'afficher dans leurs magasins (et sur leurs sites marchands) le document relatif à chaque modèle.

Les informations qui figurent sur l'étiquette sont :

  • la classe d'efficacité énergétique,
  • la consommation d'énergie annuelle en kWh,
  • la classe d'efficacité d'évacuation des flux de vapeur,
  • la classe d'efficacité d'éclairage de la surface de cuisson,
  • la classe d'efficacité de filtration des graisses,
  • produit pour lequel le niveau sonore est un critère particulièrement pertinent, la déclaration du niveau de bruit aérien de l'appareil sera obligatoire,il est exprimé en décibels.

Des changements interviennent par ailleurs sur l'étiquette énergie des fours, électriques ou au gaz. L'échelle d'évaluation de l'efficacité énergétique ne va plus de A à G, mais de A+++ à D.

Les appareils concernés sont non seulement les fours encastrables, mais aussi les fours intégrés à une cuisinière et les fours fonctionnant au gaz. Restent exclus de l'étiquette énergie les fours disposant d'une fonction micro-ondes, les fours portables et les fours vapeur.


En savoir plus sur le site du GIFAM

Se défendre et s'informer

Actualité La Croix