Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Energie

Energie

EDF s'engage devant les usagers

EDF vient de prendre huit grands engagements envers ses clients. Ces engagements sont mis en œuvre dès maintenant. Ils consistent notamment à "rembourser sans traîner" et à aider à "mieux consommer" l'énergie. Cette démarche s'inscrit dans une volonté d'amélioration de la relation commerciale du groupe avec les consommateurs.

Lire la suite...

Rattrapage du gel du prix du gaz

Pourquoi un rattrapage sur la facture de gaz ?
La loi permet au fournisseur GDF SUEZ de demander la revalorisation des tarifs réglementés du gaz naturel, chaque trimestre, si ses coûts d'approvisionnement évoluent.
Pour le 4ème trimestre 2011, une augmentation moyenne d'environ 10% aurait dû être mise enn œuvre mais le gouvernement a décidé, à l'entrée de l'hiver, de geler les tarifs.
Le conseil d'Etat a annulé ce gel car il n'était pas conforme au mécanisme des prix en vigueur. Cette décision impose donc une révision rétroactive des tarifs et, par conséquent, un rattrapage de facturation du gaz naturel consommé entre le 1er octobre et le 31 décembre 2011

Suis-je concerné ?
Ce rattrapage concerne les offres les offres aux tarifs réglementés du fournisseur GDF SUEZ, ainsi que les offres de marché des fournisseurs dont le prix est indexé sur ces tarifs réglementés. En cas de doute, contactez votre fournisseur.

Combien vais-je devoir payer ? Et quand ?
Le montant de la facture rectificative dépend de votre consommation. Il correspondra à un complément de facture moyen de 38€ pour un foyer se chauffant au gaz et de 5€ pour un foyer utilisant uniquement l'eau chaude sanitaire au gaz.
Le rattrapage sera facturé à partir de décembre 2012. Il pourra être étalé, selon les fournisseurs et le mode de facturation, jusqu'à fin 2014.

D'après la lettre du médiateur national de l'énergie (septembre-octobre 2012)

Prix de l’essence à la pompe : les AFC participent à la réunion de concertation à Bercy

Lundi 27 Août, et après un été où le sujet a été au cœur des préoccupations de nombreuses familles, les représentants des 17 associations de consommateurs, dont la CNAFC, avec son président Antoine Renard, ont pu

- entendre les ministres Pierre Moscovici et Benoît Hamon exposer la situation

- exprimer parfois vigoureusement, les points de vue de nos associations quant aux conséquences pour les familles et pour les personnes qui n'ont pas d'alternative à l'utilisation de la voiture (notamment en matière de transports publics)

- fournir des suggestions pour le court et le moyen terme

- entendre les "efforts partagés" que le Gouvernement entend demander temporairement à tous les secteurs impliqués (TVA et TIPCE inclus) pour pouvoir aboutir à une baisse des tarifs à la pompe la semaine prochaine.

Parmi les pistes envisagées pour le long terme, nos représentants soutiennent notamment les incitations à réduire la consommation de carburant et le développement des transports collectifs.

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix