Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Médias et protection de l'enfance

Mission médias

Les enfants – une priorité pour les médias catholiques

L'Association catholique mondiale pour la communication, SIGNIS, a réuni plus de 600 professionnels des médias au cours de son congrès mondial en Thaïlande du 17 au 21 octobre sur le thème « Les médias pour une culture de paix - Droits de l'enfant, promesse d'avenir ». A l'issue de cette rencontre, les participants ont déclaré souhaiter faire des droits de l'enfant une priorité : "Les enfants grandissent dans un monde numérique. En tant que professionnels catholiques des médias, il est de notre responsabilité de nous assurer que leurs droits soient respectés et leurs voix entendues".

Pour en savoir plus : http://www.signisworldcongress.net/2009/spip.php?rubrique1

Télévision pour les bébés : un danger pour leur santé, pour leur développement et pour leur éducation

Le CIEM alerte les parents et les éducateurs, interpelle les responsables de la protection des mineurs français et européens et demande aux pouvoirs publics l’interdiction de la commercialisation de chaînes pour bébés.
le Collectif Interassociatif Enfance et Médias (dont font partie les AFC) souhaite mobiliser l’opinion publique autour de l’appel des pédopsychiatres français pour stopper la commercialisation de ces chaînes.
Le CIEM incite les adhérents des associations qui le constituent à signer massivement cet appel : « Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages ! » sur ce site

en savoir plus sur le site du CIEM

Télévisions pour les bébés - communiqué du CIEM

Communiqué de presse du Collectif Interassociatif Enfance et Media (CIEM)

Le CSA, suite aux différentes actions du CIEM et après l’avis de la Direction générale de la Santé, vient de publier une recommandation (sa délibération du 22/07/08) concernant les télévisions pour les bébés. Elle vise à protéger les enfants de moins de trois ans des effets des services télévisuels présentés comme spécifiquement conçus pour eux.

Le CSA, suite aux différentes actions du CIEM et après l’avis de la Direction générale de la Santé, vient de publier une recommandation (sa délibération du 22/07/08) concernant les télévisions pour les bébés. Elle vise à protéger les enfants de moins de trois ans des effets des services télévisuels présentés comme spécifiquement conçus pour eux.

Il s’agit d’une étape importante et positive dans la protection du jeune public, dont le CIEM se félicite. Le CSA a en effet pris en compte la mobilisation de l’ensemble des professionnels de l’éducation, de la santé et de la petite enfance, réunis dans le CIEM et autour de la pétition « Contre la fabrique de bébés téléphages ».

Il est cependant important pour le CIEM que les messages d’avertissement prévus par la recommandation du CSA pour informer le public du risque que représente la télévision pour le développement des enfants de moins de trois ans soient affichés à l’écran au début de chaque programme, et pendant un temps suffisamment long et une police de caractère suffisamment large pour être visibles. Le CIEM souhaite également que la campagne d’information prévue par le CSA en partenariat avec le ministère de la santé, qui est une initiative importante, se traduise par des émissions grand public, à des heures de grande écoute et ne se réduise pas à la diffusion de messages courts de type publicitaire.

Cette décision n’est cependant qu’une étape dans l’application du principe de protection des mineurs à la télévision. En effet, la Délibération du CSA prévoit un régime différent pour les éditeurs français et pour les éditeurs émettant d’un autre pays de l’Union européenne, comme c’est le cas de Baby First et Baby TV autorisés en Grande Bretagne. Si les premiers ne peuvent plus diffuser de programmes visant spécifiquement les enfants de moins de trois ans, les seconds doivent seulement diffuser des messages d’avertissement.

Le CIEM demande aux autorités compétentes, au CSA et à la Commission européenne, d’avancer maintenant vers une égalité de traitement entre les services autorisés en France et en Grande Bretagne, en interdisant la diffusion des chaînes de télévision pour bébés dans les pays européens qui considèrent cette décision comme une urgence de santé publique. Contact : Sophie Jehel 0612556382 et Christian Gautellier 0689861118

 

Association des ITEP et de leurs réseaux (AIRE) ; Association des Parents d’Elèves de l’Enseignement Libre Nationale (APEL) ; Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active (CEMEA) ; Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (AFC) ; Confédération Syndicale des Familles (CSF) ; Conseil Français des Associations pour les Droits de l’Enfant (COFRADE) ; Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL) ; Familles de France ; les Familles Rurales ; les Scouts de France ; Fédération des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public (PEEP) ; Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE) ; Fédération des Syndicats Généraux de l’Education et de la Recherche Publique (SGEN-CFDT) ; les Francas ; La Ligue de l’Enseignement ; Les Pieds dans le Paf ; Syndicat des Enseignants (SE-UNSA) ; Syndicat National des Enseignants du second degré (SNES) ; Syndicat National Unitaire des Instituteurs Professeurs des Ecoles et Professeurs d’Enseignement Général de collèges (SNUIPP/FSU) ; Union Nationale des Associations Autonomes de Parents d’Elèves (U.N.A.A.P.E) ; Union Nationale des Associations Familiales (UNAF).

5, rue Laferrière - 75009 Paris - Tél : 01 42 82 12 25 - e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -

Actualités des familles La Croix