Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Pouvoir d'achat

Pouvoir d'achat

Lancement du site www.monbudget.famille.gouv.fr

Le secrétariat d'état chargé de la famille lance un nouveau site internet : www.monbudget.famille.gouv.fr

Cet outil dédié aux familles permet d'apprendre à hiérarchiser les actes essentiels de la vie quotidienne pour mieux adapter sa consommation.

Lettre ouverte des Associations de Défense des Consommateurs à Monsieur le Premier Ministre François Fillon


Lettre ouverte
des Associations de Défense des Consommateurs
à Monsieur le Premier Ministre François Fillon

ADEIC, AFOC, ALLDC, ASSECO-CFDT, CNAFAL, CNAFC, CNL, FNAUT, INDECOSA-CGT, ORGECO, UNAF


Monsieur Le Premier Ministre,

Les effets de la crise économique mondiale sont durement ressentis par tous les consommateurs français, et notamment par les plus fragiles, qui ont donc plus que jamais besoin d’être informés et défendus. Cette défense est confiée à des associations agréées qui toutes ont mis en place des réseaux locaux proches des consommateurs dans leur vie quotidienne. Ces réseaux sont fortement liés à des structures nationales qui oeuvrent dans de multiples instances de concertation avec les professionnels.

La diversité des origines des associations agréées permet à chaque consommateur de choisir une association en fonction de ses affinités, de sa proximité et de son efficacité.

Or, depuis quelques mois, le Gouvernement multiplie les initiatives de réformes dans de nombreux domaines qui touchent à la défense des consommateurs. Pour ne citer que les plus importantes :
• La suppression du Conseil National de la Consommation au titre de la modernisation de la consultation,
• La réforme du mouvement consumériste,
• La remise en cause de l’organisation, des missions et des moyens de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes,
• Le projet de loi sur l’engagement national pour l’environnement.

Les Associations signataires éprouvent de sérieuses difficultés à discerner les idées directrices et à anticiper les interférences entre toutes ces réformes et craignent leurs conséquences sur la défense des intérêts des consommateurs. Il leur paraît donc indispensable de réaffirmer les principes cités ci après, qui doivent être préservés afin d’éviter d’aggraver encore le désarroi de tous ceux qui font appel tous les jours aux associations de consommateurs :

• La diversité des associations de consommateurs agréées qui leur permet de jouer un rôle social aussi bien qu’économique, en particulier sur le terrain via leurs réseaux locaux
• Le fonctionnement tripartite du CNC (administration, professionnels et associations de consommateurs), qui garantit un niveau d’échanges essentiel et dont l’intérêt a été souligné par toutes les parties. L’interruption, même temporaire, du fonctionnement du CNC risquerait de rompre pour longtemps le dialogue entre consommateurs et professionnels
• Le rôle régulateur, l’apport technique et l’action publique de répression et de contrôle de la DGCCRF, tant au niveau national que local

Enfin, il faut souligner le danger que représente l’article 98 du projet de loi sur l’engagement national pour l’environnement, dont l’objet est d’exclure les associations de défense des consommateurs de tout le champ du développement durable, ce qui revient à en occulter toute la dimension humaine et sociale.

Les associations signataires vous demandent donc de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour que ces principes soient réaffirmés et que les multiples dispositions en préparation n’aboutissent pas à la disparition du mouvement consommateur qui est certes perfectible, mais essentiel parce qu’expérimenté et désintéressé. Elles sollicitent donc une entrevue pour présenter les motivations précises de leur inquiétude.

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Pour les associations ci-dessous
Responsable du secteur Consommation de la CNAFC
Arnaud DUPUY

Paris le 23 avril 2009, 

Copie au Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi et au Secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation

- Adéic (Association de défense, d'éducation et d'information du consommateur)
contact presse : Christian HUARD - 01 44 53 73 90

- AFOC (Association force ouvrière consommateurs)
contact presse : Alain MISSE - 01 40 52 85 91

- ALLDC (Association Léo Lagrange pour la défense des consommateurs)
contact presse : Marc LAGAE - 06 82 86 78 39

- ASSECO-CFDT (Association syndicale d’étude de la consommation)
contact presse : Catherine SCHLACTHER - 01 42 03 82 53

- CNAFAL (Conseil national des associations familiales laïques)
contact presse : Daniel FOUNDOULIS - 06 85 75 18 30

- CNAFC (Confédération nationale des associations familiales catholiques)
contact presse : 01 48 78 81 61

- CNL (Confédération nationale du logement)
contact presse : Stéphanie SOTISON - 01 48 57 18 40

- FNAUT (Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports)
contact presse : Régis BERGOUNHOU - 06 82 55 54 91

- INDECOSA-CGT (Association pour l’Information et la Défense des Consommateurs Salariés)
- contact presse : Arnaud FAUCON - 06 84 99 16 15

- OR.GE.CO. (Organisation générale des consommateurs)
contact presse : Pierre MARX - 06 30 49 06 06

- UNAF (Union nationale des associations familiales)
contact presse : Nicolas REVENU - 01 49 95 36 41




ADEIC, AFOC, ALLDC, ASSECO-CFDT, CNAFAL, CNAFC, CNL, FNAUT, INDECOSA-CGT, ORGECO, UNAF

Familles et pouvoir d’achat : les attentes restent importantes

Les préoccupations des Français, à commencer par les familles, particulièrement les familles nombreuses, qui consomment, investissent..., en matière de pouvoir d'achat ont été entendues.

Les AFC, association familiale et association de consommateurs, ont été particulièrement attentives aux mesures annoncées par le chef de l'Etat.

Elles se félicitent des solutions proposées en matière de logement, de la revalorisation du travail comme source de revenus. En revanche, elles s'inquiètent de l'annonce faite d'une possible banalisation du travail du dimanche : au moment où l'on s'interroge sur la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale, il est étonnant d'opposer le pouvoir d'achat et le respect de la vie de famille. Plus encore, les AFC restent en attente de mesures ambitieuses favorisant la création de travail, au-delà des seules heures supplémentaires.

Pour les AFC, les problèmes que les familles rencontrent parfois pour « joindre les deux bouts » appellent à la poursuite et au renforcement de la politique familiale, en cohérence avec ce que la société attend d'elles.

La politique familiale française est regardée avec intérêt par nos voisins européens. Son fondement est le principe de compensation des charges de famille. Il est particulièrement important car
- une natalité durablement équilibrée est un enjeu économique majeur
- les familles plus nombreuses ont une contribution déterminante en la matière
- l'INSEE reconnaît que ces familles peinent à mener à bien leurs tâches.

Il est urgent de reconnaître que la famille remplit une fonction particulière pour la société dont l'impact est déterminant en matière économique. Il est urgent en conséquence de reconnaître qu'elle a besoin d'un contexte favorable sur le plan économique, social, culturel pour pouvoir la mener à bien.

Conférence

affiche conf chretiens et politique 2018 05 24

 

 

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix