Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Publicité Le CSA propose un "label de confiance " pour protéger les enfants

Le CSA propose un "label de confiance " pour protéger les enfants

Le CSA confirme dans son dernier rapport annuel sa volonté de réguler le web comme il le fait déjà pour la télévision et la radio, en particulier dans la protection de l'enfance et de l'adolescence.

Le CSA propose au Gouvernement, qui doit présenter dans les prochaines semaines le projet de loi Création, de lui confier la possibilité d'accorder un label «site de confiance» aux sites internet qui s'engagent à faire respecter des principes moraux, en particulier de protection de l'enfance.

Ce label sera visible sur le site et pris en compte par les services de contrôles parentaux. Autrement dit, le filtre pourra empêcher de consulter les sites sans label si les parents le souhaitent.

Les AFC sont convaincues de la nécessité de promouvoir un « Internet civilisé » qui passe notamment par la régulation des contenus diffusés sur Internet. Cette proposition du CSA répond au souhait des AFC qui ont rencontré en février dernier le chargé de mission au cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'Economie numérique, et l'ont sollicité sur la nécessité d'intervenir dans le domaine du contrôle des contenus disponibles sur internet. Elles avaient également rencontré le président du CSA pour soutenir cette démarche.

En effet, si le développement du numérique apporte des potentialités en termes de contacts, d'accès à la culture, des contenus choquants sont également diffusés sur le « continent numérique » et les familles n'ont pas toujours conscience de la facilité avec laquelle les mineurs peuvent y avoir accès.

Actualités des familles La Croix