Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé Acrylamide : limiter sa présence dans nos assiettes

Acrylamide : limiter sa présence dans nos assiettes

acrylamide dgccrfAdoptons les bons réflexes pour réduire la présence de l’acrylamide dans nos préparations maison.

L’acrylamide est une substance potentiellement cancérogène pour l’homme.

Ce composé chimique, qui se cache dans de nombreuses denrées alimentaires (frites, chips, biscuits, pain, café, céréales pour le petit déjeuner...) n’est pas présent à l’état naturel dans les produits bruts. Il se forme lors de la cuisson d’aliments riches en amidon ou en sucres quand ils sont portés à une température supérieure à 120°C. Seules les cuisons au four, en friture ou au gril entraînent la formation d’acrylamide.

Quelques conseils pour minimiser les risques :

- Eviter de chauffer de façon excessive les denrées alimentaires pouvant former de l’acrylamide (par exemple les toasts ou les biscuits) et ne pas consommer les parties brûlées ;

- Pour les frites, utiliser des pommes de terre de gros calibre (plus les pommes de terre sont grosses moins elles contiennent d’acrylamide) et faire tremper les frites découpées dans de l’eau chaude pendant 10 minutes et les sécher avant de les cuire ;

- Limiter la température de cuisson à 160-170 °C au lieu de 180 °C;

- Privilégier une alimentation diversifiée, sans abuser des aliments frits et faisant la part belle aux fruits et légumes crus ou cuits.

En savoir plus sur le site de la DGCCRF : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/documentation/publications/depliants/acrylamides.pdf

Actualités des familles La Croix