La lettre des AFC

Abonnez-vous à la lettre électronique mensuelle des AFC et recevez une fois par mois toutes nos brèves et nos communiqués :
Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Ecole Halte à l'emprise de l'Etat sur l'éducation sexuelle de nos enfants

Halte à l'emprise de l'Etat sur l'éducation sexuelle de nos enfants

Communiqué de presse

Les AFC lancent une pétition à l'attention du ministre de l'Education nationale

Ligne Azur, lutte contre les discriminations… : les parents sont-ils encore les
premiers et les principaux éducateurs de leurs propres enfants ?

Le 4 janvier dernier, le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, adressait une lettre aux recteurs d’académie dans laquelle il écrivait : « Le gouvernement s’est engagé à s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités » et plus loin : « … Je vous invite à relayer avec la plus grande énergie la campagne de communication relative à la « Ligne azur », ligne d’écoute pour les jeunes en questionnement à l’égard de leur orientation ou de leur identité sexuelles ».

 Un rapide examen de ce site et de ceux vers lesquels il pointe montre quel type de changement de mentalité est recherché.

  • A-t-on demandé leur avis aux parents avant de transmettre ce type de contenu à leurs enfants ?
  • Qui est responsable de leur éducation affective et sexuelle ?
  • Les parents sont-ils encore les premiers et principaux éducateurs de leurs enfants ?
  • A défaut, qui porte la responsabilité éducative de ces enfants ?
  • Et de quel droit ?

 Ces questions sont graves.

 

Tous les pères et mères, comme les familles, doivent être consultés. La liberté de conscience doit être respectée à l’école, celle des enfants, et celle des pères et mères.

C’est pour appuyer la demande adressée au ministre de l’Éducation nationale que les AFC lancent une pétition.

Actualité La Croix