Back Vous êtes ici : Education

Parents, premiers éducateurs de leurs enfants

Les AFC ont toujours eu à cœur de répondre au mieux aux besoins des parents, de se mettre au service de la famille, en particulier dans l’éducation.


L’un des axes majeurs des AFC est de soutenir les parents, « premiers éducateurs » de leurs enfants puisqu’ils leur ont donné la vie. Les AFC ont dès l'origine été créées pour défendre la liberté de l’enseignement à travers la sauvegarde des établissements de l’enseignement catholique. Ainsi, l’éducation, objectif essentiel et permanent des AFC, s’enracine dans nos origines pour demeurer au centre de notre action.

Lire la suite

APB devient Parcoursup

Parcoursup, les étapes clés à ne pas rater

APB devient « Parcoursup » : annoncée à la fin 2017, la nouvelle plateforme d'inscription pour les étudiants est en ligne https://www.parcoursup.fr/

Cette plateforme permet aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation qui souhaitent entrer dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018, de se préinscrire, de déposer leurs voeux de poursuite d’études dans l’enseignement supérieur et de suivre les réponses des établissements (Licences, STS, IUT, CPGE, écoles d’ingénieurs, etc.).

Respectez bien ce calendrier :

du 22 janvier au 13 mars (18h) :

• inscription et création du dossier Parcoursup
• consultation des différentes formations (contenus, attendus, places et débouchés...)
• saisie des vœux (10 maximum, sans classement nécessaire)

jusqu'au 31 mars : finalisation du dossier et validation de vœux (chaque vœu doit être confirmé une fois le dossier complet : projet de formation motivé pour chaque vœu, pièces justificatives éventuelles)

du 22 mai au 21 septembre : réception et acceptation des propositions d'admission par les élèves (les établissements font connaître leurs décision : les élèves acceptent ou renoncent aux formations choisies)

à partir du 26 juin : phase complémentaire pour les élèves sans proposition d'admission (nouveaux pour des formations proposant des places vacantes)

Enseignement : respecter la liberté des familles

Fotolia ecoleCommuniqué de presse

Hier, mercredi 21 février, une proposition de loi a été examinée au Sénat, visant à "simplifier et mieux encadrer le régime d'ouverture des établissements privés hors contrat", précise son initiatrice la sénatrice UDI Françoise Gatel.

Un peu plus d'un an après la censure par le Conseil Constitutionnel de l'article 14 de la loi Égalité et Citoyenneté, portée par Najat Vallaud-Belkacem et ayant pour objectif de durcir le régime d'ouverture de ces écoles, une soixantaine de sénateurs se saisissent à nouveau de ce sujet.

Cette proposition de loi, si elle ne prévoit pas cette fois d'autorisation préalable, cherche à prévenir d'éventuelles dérives, notamment de radicalisation religieuse ou philosophique.

Les AFC restent particulièrement attentives cependant à ce que :
- la liberté pédagogique des écoles hors-contrat, qui constitue précisément une raison de leur succès, ne soit pas entravée ;
- la liberté de choix éducative des parents ne soit pas restreinte.

En effet, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme affirme que "les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants" (Art 26-3).

Pour les Associations Familiales Catholiques, la liberté de choix d'une école - qu'elle soit publique, privée sous contrat ou hors contrat, ou qu'il s'agisse d'une scolarisation à domicile - est pour les parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants, un droit fondamental qui doit être facilité par l'État et non pas restreint.

Les AFC demeurent plus que jamais vigilantes contre toute atteinte à la liberté scolaire des familles.

Faut-il donner des tâches quotidiennes à mes enfants ?

Enfant qui fait la vaisselle3 gros mots incompatibles : tâche, répétition et consentement libre car qui dit service dit gratuit !

Qu’est ce qui peut bien pousser des parents qui aiment leurs enfants à vouloir leur transmettre la capacité et même la volonté de rendre service dans la vie familiale ? A première vue nous sommes sadiques : nous imposons à nos enfants des tâches inintéressantes, jamais au bon moment, qu’il faut recommencer à peu près tous les jours et que nous exécuterions mieux et plus vite tout en cachant – nous - notre mauvaise volonté !

Eh bien c’est justement à cause de cette histoire de volonté bien meilleure qu’on ne croit ! Adultes, nous avons enfin la sagesse de reconnaître que les tâches monotones sont la trame de notre confortable cocon familial : le gîte - qui mérite un coup de balai - et le couvert qui nécessite d’être posé sur la table nous rappellent la joie - toujours palpable ? - d’avoir uni 2 vies pour en accueillir 1, 2, 3, ... autres !

Et notre essentiel est bien de nous aimer pour transformer les chrysalides que nous sommes encore : notre vie en petite communauté ne peut se tisser que d’attentions libres, de délicatesses gratuites, de soutien désintéressé et donc de services. Alors quelle chance d’avoir autant d’opportunités !!!

Et enfin nous connaissons bien notre responsabilité de former nos enfants à entretenir la fidélité à leur nature - ô combien serviable : (vous vous souvenez de votre petit Tom de 2 ans vidant le lave-vaisselle tout seul ?). Nous avons là le moyen d’augmenter, de diversifier leurs capacités pratiques, intellectuelles, affectives jusqu’à ce que leur intelligence et leur cœur ne fassent plus qu’un !

Béatrice, Chantier-Éducation du Vaucluse

En février, participez au Safer Internet Day

saferinternetdayCette nouvelle campagne, destinée à promouvoir un meilleur internet auprès des jeunes et des prescripteurs éducatifs (parents, professeurs, animateurs, etc.), a débuté le 6 février et se poursuivra tout au long du mois de février sur le thème « Un internet meilleur commence avec vous ! »

Internet sans Crainte mobilise cette année autour de la mise en place d’actions de sensibilisation sur le développement de l’esprit critique comme compétence citoyenne du 21ème siècle.

Dans une société de l’information, où 4 milliards de contenus partagés chaque jour sur les réseaux sociaux, mêlant sans distinction info, intox, « fake news », il devient primordial de donner les clés pour interroger et mettre en perspective l’information, se saisir des enjeux liés à la fabrique de l’information.
http://www.saferinternet.fr/safer-internet-day-2018-un-internet-meilleur-commence-avec-vous/

La CNAFC est convaincue de la nécessité de sensibiliser les familles à un usage prudent et responsable d’Internet. C’est dans cet esprit qu’elle a publié la brochure 12 questions à se poser sur les réseaux sociaux.
 

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix