Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Prestations familiales et fiscalité Réforme du congé parental : le Sénat auditionne les AFC

Réforme du congé parental : le Sénat auditionne les AFC

Les AFC auditionnées au sénatLes AFC ont été auditionnées au Sénat ce matin, 9 juillet, dans le cadre du débat sur le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

A cette occasion, les AFC ont rappelé que l’égalité entre hommes et femmes doit être « respectueux des rôles et aspirations de chacun. » Interrogées particulièrement dans ce cadre sur la réforme du congé parental, elles ont à nouveau souligné « le rôle des pères et des mères dans l’éducation de leurs enfants » qui doit être conforté et soutenu. Notamment, elles ont insisté sur l’importance du « libre-choix et des attentes exprimées par les familles [...] qui souhaitent pouvoir être présentes auprès de leurs enfants et assurer ainsi leur rôle de premiers et principaux éducateurs. »

Conjointement, elles ont exprimé leur opposition à toute réduction de la durée du congé parental qui, « sous couvert d’égalité », privera les familles « d’un droit ». « Ce n’est pas une incitation pour les pères mais bien une sanction pour les familles et une atteinte à la liberté des femmes qui choisissent volontairement de suspendre ou de réduire leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant de moins de 3 ans. »

Par ailleurs, cette mesure « cette mesure aggraverait encore le déficit en mode de garde petite enfance », ont-elles poursuivi, car « les places à l’école maternelle pour les moins de trois ans sont limitées et souvent inadaptées aux très jeunes. Les parents qui en ont la possibilité préfèrent garder leur enfant à domicile jusqu’à l’âge de trois ans. »

Elles ont également insisté sur le fait que « seulement 1 père sur 9 soit 11,1 % prend un congé parental », et ce à cause de « la différence de rémunérations entre les hommes et les femmes qui fait que la prise de son congé par le père entraîne une forte chute des ressources de la famille. » Pour cette raison, la mesure envisagée ne pourra pas atteindre son objectif.

 

Les AFC ont fait des propositions pour améliorer la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle pour créer les conditions d’un vrai libre-choix des familles :

  • Conserver le principe de libre-choix des familles pour les congés parentaux en maintenant la possibilité d’opter pour une durée courte (1 an) ou une durée longue (3 ans) du CLCA,
  • Créer un congé parental fractionné permettant aux parents d'être présents aux différents âges de l'enfant (par exemple, outre à la naissance, à l’adolescence),
  • Développer la valorisation des acquis de l’expérience et supprimer les mesures discriminatoires pour les parents ayant choisi d’arrêter de travailler pour élever leurs enfants,
  • Renforcer l'accompagnement des mères qui prennent un congé parental alors qu’elles occupent un emploi précaire qu'elles ne retrouveront pas à la fin du congé parental,
  • Favoriser la formation en cours de congé parental pour une meilleure employabilité,
  • Faciliter la réinsertion en entreprise à « temps choisi », en particulier pour les mères de plusieurs enfants,
  • Soutenir les initiatives locales de création et de développement de centres de télétravail,
  • Soutenir les initiatives locales de développement de dispositifs de garde d’enfants interentreprises.

 

Coup de cœur

Film Dessin animé Le voyage du Pèlerin

Actualités des familles La Croix