Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Instances de la politique familiale Politique familiale : le temps n’est-il pas venu d’une ambitieuse refondation ?

Politique familiale : le temps n’est-il pas venu d’une ambitieuse refondation ?

Communiqué de presse
Le Premier ministre a installé hier le nouveau Haut Conseil de la Famille (HCF). Dans son intervention, il a indiqué les grandes priorités de la politique familiale française pour les années à venir : revalorisation des aides aux familles les plus modestes, développement des services à la famille, accroissement des solutions d'accueil de jeunes enfants dans les zones en carence, activités périscolaires. Ces priorités sont " à concilier avec l'objectif de ramener la branche famille de la sécurité sociale à l'équilibre en 2016 ".

Pour les Associations Familiales Catholiques, ces priorités ne permettront pas à la politique familiale en France de retrouver sa légitimité et sa lisibilité. Pour atteindre cet objectif, une réflexion d'ensemble doit être menée sur son financement, l'articulation entre les mesures à caractère familial et celles à caractère social, à nouveau confondues jusque dans la lettre de mission du HCF où les aides aux familles sont présentées comme relevant de la " politique sociale ".

Seul un travail d'ampleur permettra de faire de la politique familiale une politique juste, lisible et efficace, c'est-à-dire qui réponde aux besoins des familles et lève les freins pesant sur le choix de fonder une famille, tout en prévenant les situations qui entraînent de fait une inflation préoccupante des interventions à caractère social.

Pour les AFC, les axes à creuser pour conduire une politique familiale dynamique sont :
- préserver et développer les dispositifs de prise en compte de la capacité contributive des familles (quotient familial, complément familial de retraite, progressivité du montant des allocations familiales),
- améliorer l'harmonisation entre vie professionnelle et vie familiale pour créer les conditions d'un véritable libre choix,
- développer les mesures en direction des jeunes, adaptées à leurs besoins, fonction de l'âge,
- pérenniser le financement de la politique familiale et conforter sa légitimité d'abord en revalorisant le travail, ensuite en adaptant les financements de la politique sociale et de la politique familiale à leurs objectifs respectifs : la première relève de la solidarité nationale, la seconde de la solidarité entre actifs.

Les AFC, membres du HCF, ont fait des propositions en ce sens, exposées notamment dans leur vade-mecum Reconstruire la politique familiale, publié en novembre 2012. Elles sont disposées à apporter toute leur contribution aux travaux à venir, notamment en étant force de proposition aux côtés du président du HCF, en coordination avec les autres membres.

Actualité La Croix