Marchons Enfants ! Les infos

Marchons enfant 2019 bannière

Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Instances de la politique familiale

Instances de la politique familiale

LMPT annonce la tenue de son Grenelle de la Famille

Le 8 mars prochain, à Paris, LMPT tiendra son Grenelle de la Famille.

A l'issue de 50 réunions publiques à travers toute la France depuis octobre 2013, auxquelles les AFC ont apporté leur contribution fortes de leurs atouts et de leur expertise, La Manif Pour Tous présentera les principes et propositions élaborés par des citoyens.

Pour toute information pratique : www.grenelledelafamille.fr

Les AFC et les élections

Les AFC sont un mouvement d'action politique. En effet, elles ont notamment pour mission d'être « force de proposition permanente auprès des acteurs économiques, sociaux et politiques, pour que le choix de la famille et l'accueil de l'enfant soient facilités ». Elles doivent la remplir auprès de l'ensemble des élus et candidats quelle que soit leur étiquette politique. Elles travaillent pour le bien commun de l'ensemble des familles et non celui des ressortissants d'un groupe social particulier.

Lire la suite...

Projet de loi « Famille » repoussé : l’occasion n’est-elle pas venue de réformer dans la concertation ?

Le Gouvernement a annoncé, au lendemain d’une nouvelle et large mobilisation initiée par La Manif pour Tous, que le projet de loi « Famille » ne serait finalement pas présenté au Parlement cette année.

La complexité des questions que devait aborder ce texte n’en est évidemment pas la cause. Cette annonce s'enracine dans un contexte politique tendu du fait des dysfonctionnements institutionnels qui fragilisent de manière inquiétante la démocratie. Ceux-ci en effet se révèlent incapables de susciter des débats dépassionnés et sérieux. Plus encore, ces approches institutionnelles tirent abusivement profit de majorités courtes, pour imposer aux Français des orientations de société auxquelles ils ne veulent pas adhérer.

Pour les AFC, un tel changement de calendrier devrait marquer le début d’une nouvelle vie politique où les débats, notamment autour de réformes engageant l’avenir de la société, soient organisés comme tels, éloignant toute tentation du passage en force. C’est la condition pour redonner de la légitimité aux évolutions législatives. Cette légitimité ne peut pas se fonder sur la seule majorité, le plus souvent fragile et éphémère, qui se constituerait pour l’adopter.

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix