Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Instances de la politique familiale

Instances de la politique familiale

Parents-enfants : se croiser ou se retrouver ?

La conciliation entre vie familiale et vie professionnelle est au cœur d'une publication récente de l'INSEE : « Le temps périscolaire et les contraintes professionnelles des parents »

Parmi les nombreuses données de cette enquête, les auteurs résument : « Sept élèves de maternelle ou de primaire sur dix déjeunent à la cantine lorsque leurs deux parents travaillent, contre un peu plus d'un tiers lorsqu'au moins un des parents ne travaille pas... Lorsque les deux parents travaillent à temps complet, près d'un élève de primaire sur deux ne les retrouve pas directement après la journée de classe, et quatre sur dix ne les voient nu l'in nu l'autre le mercredi en journée. La grande majorité des collégiens déjeunent à la cantine, se rendent au collège et rentrent chez eux seuls. Une fois rentrés, 16% d'entre eux sont seuls ».

Ces chiffres et ces constats confirment des observations courantes. La contrainte temporelle apparaît ici clairement comme un frein pesant sur les familles, sur leur vie quotidienne, sur le rôle des parents comme premiers éducateurs... Les rythmes que révèle cette enquête posent ainsi la question des facteurs à même de favoriser non seulement la vie de famille, mais encore la stabilité des familles. Comment alors, par exemple, desserrer les contraintes professionnelles temporelles pesant sur les parents ne serait-ce qu'en termes de temps de transports ? Voilà un chantier éminemment familial !

La famille fait-elle encore rêver les Français ?

A l'approche du colloque des Assises de la Famille, un sondage Ipsos commandé par la Conférence des Evêques de France et le journal La Croix révèle un fort attachement des Français à la famille, et à la famille « unique », qui demeure une préoccupation majeure. Instructif.

Lire la suite...

Baisse des niveaux de vie en 2009 : et les familles ?

L'Insee (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) vient de publier une enquête sur les niveaux de vie en 2009.

On y apprend qu'en 2009, le niveau de vie médian des ménages s'élevait à 19 080 euros annuels, soit une augmentation de 0.4% par rapport à 2008, avec un seuil de pauvreté - établi à 954 euros mensuels (60 % du niveau de vie médian). Malgré cette hausse globale, « le niveau de vie des 10% des personnes les plus modestes est [...] en baisse de 1.1% par rapport à 2008 », constatent les auteurs.
Deux points retiennent l'attention des AFC dans cette étude. D'une part, elle ne permet pas de connaître la situation des familles qui est pourtant un aspect central de la question sociale de la pauvreté.  Par ailleurs, elle met en évidence - à juste titre - les effets de la crise économique, auxquels les ménages modestes sont le plus exposés, à commencer par la recrudescence du chômage signalant au passage un des facteurs explicatifs de la pauvreté, et les « mesures d'aides ponctuelles sociales et fiscales » mises en place par l'Etat pour y remédier ( prime de « solidarité active » de 200 euros, une prime exceptionnelle de 150 euros destinée aux familles éligibles à l'allocation de rentrée scolaire...). Ces mesures ont ainsi permis de diminuer le taux de pauvreté de 0,2 points en 2009. Elles n'ont ainsi permis que de limiter certains effets de la crise. Ce constat pose, plus largement, la question des buts de la politique sociale et des moyens de développer des actions de « promotion », c'est-à-dire de sortie de la situation de pauvreté, et de prévention du risque de pauvreté. Parmi elles, les Associations Familiales Catholiques appellent à une action vigoureuse de revalorisation de la relation au travail et de libération des capacités de la France à susciter une croissance économique durable et créatrice d'emplois (coût de la main d'œuvre, lutte contre le dumping social, encouragement de l'investissement productif, accroissement de l'employabilité des français...).

Source : Insee Première, « Les niveaux de vie en 2009 », N° 1365 - Août 2011
Retrouvez l'intégralité de cet article en cliquant ici.

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix