Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Vie familiale et professionnelle

Vie familiale et professionnelle

Travail du dimanche : amendements retirés au Sénat

La CNAFC se félicite du retrait des amendements au texte de loi sur le tourisme qui visaient à étendre les possibilités de travail dominical dans certaines zones. Les débats qu'ils ont suscités, sur le fond et la forme, confirment l'importance de cette question pour la société dans son ensemble.

La CNAFC tient, en effet, à rappeler que le dimanche reste le moment où la plupart des familles se retrouvent : de la perpétuation de cette « occasion » et de son caractère majoritaire, à défaut d'être général, dépend la stabilité de la vie de famille et donc aussi le lien social lui-même.

Travail du dimanche : Travailler plus pour perdre quoi ?

Communiqué de presse

Les députés s'apprêtent à discuter d'une proposition de loi élargissant les possibilités de travail le dimanche, tout en les encadrant.

La CNAFC tient à redire son opposition à cette mesure. En effet, elle n'offrira pas les avantages qu'on en attend : ni en termes de pouvoir d'achat, ni en termes de relance de la consommation.

Au contraire, elle va même induire des difficultés pour les familles. Les salariés ne s'y trompent pas et y sont majoritairement opposés : ils veulent préserver ce temps passé en famille.

Des arguments pour débattre sur le travail du dimanche

Le débat actuel sur l'ouverture des magasins le dimanche concerne toutes les familles.

Les AFC s'opposent à cette proposition et se mobilisent pour faire entendre la voix des familles dans ce débat.

Nous vous invitons à relayer cette action au niveau local en avertissant vos élus de la gravité de cette question.
Pour vous aider dans cette démarche nous vous proposons une lettre type qui peut être personnalisée et envoyée à vos élus.

Nous comptons sur votre mobilisation pour préserver le repos dominical.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Travail_du_dimanche_lettre_type_pour_elus.doc)Travail_du_dimanche_lettre_type_pour_elus.doc[Lettre Type pour vos élus sur le travail du dimanche]22 Ko

Communiqué de L'UNAF sur le travail dominical

communiqué de presse

Préserver le dimanche comme un temps familial

14 octobre 2008

Dix mois après l'autorisation d'ouvrir le dimanche octroyée aux magasins d'ameublement, le Gouvernement souhaite à nouveau, avant la fin de l'année, étendre par la loi les dérogations au congé dominical, sur la base du volontariat et en échange d'un salaire augmenté.

L'UNAF recommande une fois de plus de ne pas généraliser l'ouverture des commerces et de maintenir le principe du repos du dimanche, notamment pour les raisons suivantes :

- Ce sont les rythmes de consommation qui doivent s'adapter à la vie de famille, et non l'inverse : il faut préserver un jour ou les familles puissent n'être ni productrices ni consommatrices.
- La durée du temps passé en famille est déterminante pour le développement de l'enfant. Il n'est pas cohérent d'attendre des parents qu'ils soient les principaux éducateurs de leurs enfants, tout en les privant du temps nécessaire pour s'investir dans cette tâche.
- L'idée d'ouvrir les crèches le dimanche ne résoudrait pas à elle seule la question de la garde dominicale des enfants : l'offre de crèche reste insuffisante. Par ailleurs, elle ne concerne pas les enfants d'âge scolaire.
- Le principe du volontariat étant dans les faits très difficile à appliquer, toute dérogation supplémentaire risque de convaincre des mères de quitter leur emploi, en raison du manque de moyens de garde d'enfant, surtout dans le cas d'emplois à temps partiel contraint.

L'UNAF souhaite que la règle en vigueur soit strictement appliquée.

http://www.unaf.fr/spip.php?article7832

Déclarations de Mgr Jean-Charles Descubes sur le mariage civil et sur le travail du dimanche

Face à la proposition de Nicolas Sarkozy de faciliter le travail du septième jour, les évêques, par la voix de l'archevêque de Rouen et président du Conseil pour les questions familiales et sociales de la CEF, soulignent la nécessité sociale du repos dominical. Dans un autre texte publié lui aussi jeudi 17 janvier, et intitulé "quelques réflexions autour du mariage civil", Mgr Jean-Charles Descubes s'inquiète des projets gouvernementaux de créer un divorce devant notaire.

Lire la déclaration sur le mariage civil

Lire la déclaration sur le travail dominical

Source : Diocèse de Rouen/La Croix

Formation Educateurs

formation grandir et aimer vertical 218x308

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix