Back Vous êtes ici : Nous connaître Connaitre les AFC Nos références

Les AFC : des repères pour comprendre

Créées en 1905 et reconnues d'utilité publique, les AFC regroupées en une Confédération Nationale (CNAFC) se réfèrent explicitement à l'enseignement social et familial de l'Église Catholique. Par leur volonté de promouvoir l'ensemble des repères familiaux relevant de cet enseignement, les AFC occupent une place bien spécifique au sein du mouvement familial en charge d'éclairer les gouvernants sur la politique familiale : l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF).

Pour les AFC, la famille constitue un repère essentiel et irremplaçable.
Pour aujourd'hui, pour demain et pour tous.


> La famille en péril
Depuis longtemps, cette valeur fondamentale est fortement fragilisée : lois sur le divorce, la contraception, l'éducation, érosion continuelle des politiques familiales...

Depuis le début des années 90, les atteintes à la politique familiale se sont multipliées : tentatives de fiscalisation, plafonnement du quotient familial, multiplication des mises sous conditions de ressources, PACS...
Ainsi, la menace concernant la carte Famille Nombreuse a été écartée de justesse, grâce au mouvement de protestation initié notamment par les AFC.

Les AFC sont déjà parvenues à faire annuler l'agrément d'une association aux supports pédagogiques peu respectueux de la neutralité requise au sein de l'École.
Des actions auprès des pouvoirs publics ont permis de soulager les familles du poids injuste du malus écologique imposé aux voitures familiales.

> Une vigilance indispensable

Des évolutions sociales considérables ont été constatées ces dernières décennies. Nous devons donc nous montrer vigilants pour promouvoir une politique familiale ambitieuse et responsable. Ce qui signifie notamment :

  • Refuser toute mise sous condition de ressources des aides à la famille.
  • Sensibiliser au fait que les Français n’ont pas le nombre d’enfants qu’ils souhaitent et peinent à assurer leur devoir de solidarité entre les générations.
  • Exiger que les différences entre concubinage, PACS et mariage soient clairement perceptibles en particulier en veillant à ce que les aides familiales soient versées aux couples qui choisissent le mariage civil, situation la plus favorable au couple, à ses enfants et à la société.
  • Favoriser les mesures de prévention des fragilités et des difficultés familiales (divorce, mono-parentalité, surendettement, avortement).
  • Valoriser, défendre et aider les parents qui renoncent à travailler pour élever leurs enfants.
  • Redonner confiance et accompagner les parents dans leur mission éducative, et leur donner les moyens d’une liberté effective dans le choix de l’école.
  • Réintroduire la dimension familiale dans la politique sociale et managériale de l’entreprise.
  • Assurer au plan national et local un environnement media et publicitaire respectueux de chacun.



Pour atteindre ces objectifs, il est vital de pouvoir renforcer notre voix par celles de tous les hommes et femmes qui partagent avec nous les mêmes repères, les mêmes convictions et la même vision de l’avenir.

Actualité La Croix