Back Vous êtes ici : Nous connaître Connaitre les AFC Un peu d'histoire

Notre histoire

* 1905 – 1914 Naissance des Associations Catholiques de Chefs de Famille

En 1905, profitant de la toute nouvelle loi sur les associations, le chanoine Tournier crée la première Association Catholique de Chefs de Famille. Son exemple est suivi, les associations se multiplient, et se regroupent en 1911 dans une Union Nationale des ACCF. En 1914, on compte 762 associations et 32 fédérations départementales à travers la France. Cette année là un important congrès est organisé à Lyon, dans le but de préciser les orientations des ACCF : fondées au départ pour soutenir l’enseignement catholique et veiller au respect des consciences dans l’école publique, les ACCF se donnent aussi pour vocation de promouvoir la famille à la lumière de la doctrine et de la morale catholique, et de favoriser la formation de la jeunesse.

* 1919 – 1947 Le mouvement familial se structure en France

Après la grande guerre, l’Eglise de France encourage officiellement les ACCF a reprendre leur travail. En 1920, les ACCF participent, avec d’autres mouvements familiaux, au congrès de Lille, qui adopte la première « déclaration des droits de la famille ». Trois ans plus tard, ce sont des « Etats Généraux » de la famille qui définissent les grandes lignes d’une politique de la natalité. La famille devient un sujet de préoccupation pour les responsables politiques, encouragés par le travail des associations : en juillet 1939 le « Code la Famille » est promulgué et les allocations familiales sont instituées. Le 3 mars 1945, le gouvernement publie une ordonnance portant création de l’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales), des UDAF (Unions Départementales) et du Corps Familial (confédérations, fédérations et associations locales). Les ACCF participent à cette évolution et publient, au Journal Officiel du 19 septembre 1947 la déclaration de constitution de leur Confédération Nationale.

* 1955 – 1990 Des ACCF aux AFC

En 1955, les Associations Catholiques de Chefs de Famille se dotent de nouveaux statuts et créent la Confédération des Associations Familiales Catholiques. Les « AFC » sont nées (même si le sigle « ACCF » ne disparaîtra vraiment qu’en 1981). Cinq ans plus tard, au cours d’une Assemblée Générale à Saint Etienne, la double mission du mouvement est précisée :

- défendre les intérêts spirituels, moraux et matériels des familles par une participation accrue aux U.D.A.F et à l'U.N.A.F. et par des interventions directes auprès des pouvoirs publics et pour mettre en pratique la doctrine familiale de l'Eglise.
- apporter aux familles le soutien spirituel et l'aide éducative nécessaires pour remplir leur mission d'époux, de parents et d'éducateurs, en même temps que les services pratiques .

Dans les années 1980, poursuivant le développement des services pratiques destinés aux familles, les AFC deviennent « association nationale de défense des consommateurs » : la CNAFC reçoit l’agrément de l’Etat le 9 octobre 1987.

 


* 1990 – 2002 Vers les AFC du troisième millénaire

Dans les années 1990, les AFC entreprennent une grande réflexion destinée à adapter de façon positive leur fonctionnement aux conditions du monde moderne .C'est ainsi qu'ils organisent le 19 octobre 1991, dans les jardins du Trocadéro une manifestation : « la Vie à Cœur » rassemblant de nombreux mouvements et personnalités (20 000 personnes) qui témoignèrent de leur désir d'accueillir toute vie humaine.
Réaffirmant leur caractère catholique, et résolues à collaborer, en tant que mouvement de laïcs, à la pastorale familiale de l'Eglise, les AFC signent le 6 octobre 1992, un protocole avec la communauté ecclésiale renouvelé en 1996 et 2003 Il est en 2008 sur le point d'être signé, après une nouvelle révision.

En 1999, lors d'un congrès à Lourdes, les AFC confirment leur attitude résolument constructive. Monseigneur Ardura, alors secrétaire du Conseil Pontifical pour la Culture, qui patronne ce congrès, écrit :
« le défi du 3ème millénaire sera sans doute celui de la redécouverte de la responsabilité personnelle et familiale. Les familles catholiques trouveront dans l’enseignement de l’Eglise, non seulement un idéal, mais encore des valeurs et des points de référence susceptibles de les aider dans les choix et les orientations de la vie concrète ».

Les AFC puisent dans ce congrès les forces d’un élan nouveau. Un an plus tard, les AFC adoptent à l’unanimité la « charte de l’an 2000 » :

Fruit d’un travail collectif, la charte reformule les fondements des AFC, leur vocation et leurs missions, dans la fidélité à la Doctrine Sociale de l’Eglise, avec pour objectif de mieux répondre aux opportunités et aux exigences de l’environnement actuel. C’est un passeport entre les AFC d’hier et les AFC de demain.

* 2004-2006 Les AFC fêtent leurs 100 ans


La CNAFC est reconnue d’utilité publique par l’Etat.

* 2007 à aujourd'hui

Préparation et réalisation d’une grande campagne de sensibilisation à l’occasion des échéances électorales françaises (présidentielle et législatives)

Présidence de l’OMF Europe par Françoise Meauzé

Agrément santé obtenu en décembre 2008.

Présidence de la FAFCE en juillet 2009 (mandat de 3 ans)

Plus de 600 chantiers éducation !

Présidents de la CNAFC depuis 1945
Roger de Saint-Chamas
1945-1958
Louis Reverdy
1958-1985
Régis de Crepy
1985-1994
Jean-François Chaumont
1994-2001
Paul de Viguerie
2001-2007
Antoine Renard
Depuis 2007

Actualité La Croix