Comment agir maintenant

La « rupture de civilisation » induite par la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe est « consommée », mais nous ne nous résignons pas !  En effet, jamais, rien, pas même une loi promulguée n’empêchera que seuls un homme et une femme peuvent être légitimement mariés.

A l’issue d’un processus politique inadmissible et violent, la manifestation du 26 mai a été un nouveau succès populaire. Ensemble, nous avons redit que tout cela est mauvais, que cette loi est un mensonge et que nous n’en voulons pas.

La mobilisation doit se réorienter et les AFC ont un rôle à jouer, notamment :

  • pour poursuivre localement le réveil des consciences par les liens qu’elles rendent possibles, par le cœur des familles pour faire reculer le relativisme, l’individualisme, la solitude que produisent les évolutions mal conduites de nos sociétés,
  • pour réclamer la reconnaissance de l’objection de conscience : pour les maires par exemple, comme cela avait d’ailleurs été évoqué par François Hollande lui-même, …

Lire la suite : Mariage : comment agir maintenant ?

Back Vous êtes ici : Société Agir Le mariage en débat

Le mariage en débat

Manif pour tous : actions à venir, la chronique des AFC*

La mobilisation de dimanche a été un succès, un succès à saluer d’autant plus que, les rares fois où il a en été question dans les jours qui ont précédé, c’était pour faire la chronique d’une déroute annoncée.

Ce succès, c’est celui des Français descendus dans la rue et des organisateurs dont les AFC, en tant qu’association membre du collectif, qui a œuvré pour beaucoup grâce à la densité de son réseau national.

Quels enseignements tirer de la manifestation ?

Au-delà des commentaires sur les chiffres, sur la gestion des foules… les Français ont montré qu’ils étaient nombreux, et d’horizons très divers, à ne pas vouloir de cette loi, à ne pas y voir une priorité et à s’inquiéter de ses conséquences sur la compréhension du mariage et sur la filiation.

Et maintenant ?

S’il y a eu foule dans les rues dimanche, la réponse politique se fait encore attendre.

Pourquoi un tel silence ?

Les commentaires autour de la manifestation confirment la stratégie du Président et du Gouvernement. Elle est celle de la politisation. Le temps passant, ce projet de loi acquiert une valeur symbolique forte : autour de lui, l’unité de la majorité se ressoude alors qu’elle est fragile, sinon inexistante sur d’autres sujets pourtant au cœur des préoccupations des Français.

Que penser d’un éventuel renoncement à ouvrir l’AMP aux couples de femmes ?

Retirer ce qui semble le point le plus contesté et le plus contestable pourrait être tentant pour le pouvoir. Mais, aujourd’hui, cette disposition n’est pas dans la loi ; elle a été reportée au « projet de loi famille ». Surtout, elle découle, si la définition de la stérilité dans la loi est modifiée, du fait de marier des personnes de même sexe. Les cinq pays qui ont ouvert le mariage et l'adoption ont tous aussitôt ouvert l'AMP.

Que peut faire le Sénat ?

Suite au vote de sa commission des lois, le Sénat va, probablement, voter un texte différent de celui de l’Assemblée. Ceci impliquera une deuxième lecture à l’Assemblée, sauf procédure d'urgence toujours possible. Mais il pourrait même y avoir un vote négatif car la majorité au Sénat est courte. C'est ce que les Français doivent viser.

Que faire alors ?

C’est à ce niveau qu’il faut agir en étant attentifs à nous adresser aux sénateurs de façon personnalisée : ils ont un rôle historique.

Comment le faire de façon utile ?

Ce peut être utile si c’est en nombre que les courriers leur parviennent. Un courrier-type est proposé www.afc-france.org. Une mobilisation par le réseau de proximité a fait ses preuves par le passé. L’enjeu est aujourd’hui de taille et les énergies mobilisées et renforcées dimanche sont à consacrer à ces contacts multiples avec les sénateurs.

*Antoine Renard est intervenu hier, jeudi 28 mars, sur KTO sur le plateau de l’émission d’actualité « A la Source » ce jeudi, pour faire un bilan et évoquer les perspectives de La Manif Pour Tous.

Mobilisation « sereine mais très ferme » : où est le Gouvernement ?

Dimanche 24 mars, la manifestation nationale pour faire entendre au Gouvernement son opposition au projet de loi ouvrant le mariage aux couples composés de personnes de même sexe a été un véritable succès. A cette occasion, Antoine Renard, président national des AFC, est intervenu, au titre de porte-parole du collectif La Manif pour tous*.

Cette nouvelle mobilisation a suscité nombre de commentaires médiatiques. Les pouvoirs publics ont, eux, été plus silencieux au risque d’accroître une incompréhension et une ligne de rupture dans la société.

*Antoine Renard intervient à 48’16.

 

Prise de parole d'Antoine Renard le dimanche 24 mars

" Depuis des lustres, les Français ont su mettre aux dessus de leurs lois des institutions, destinées à protéger les principes fondamentaux contre les excès de la loi.

Parmi eux la famille et la paix sont les plus précieux, parce que les plus universels et les plus intemporels ; d’ailleurs ils vont de pair.

Ce n’est pas avec  une loi votée par un parlement sous contrainte qu’on peut modifier une institution ;

Aujourd’hui  73% des personnes vivant en couple sont mariées ; comment peut-on présumer de leur accord en refusant de le solliciter ? pire, en faisant taire les voix légitimes, notamment celles de l’Union des Associations Familiales qui s’expriment en leur nom.

Parce que Taubira, Bertinotti, Peillon et Binet, drapés dans leurs certitudes,  croient savoir mieux que le peuple ce que le peuple devrait penser ?

Outres les perspectives effrayantes pour la filiation et la procréation, c’est l’édifice social qui est menacé : confondre toutes les formes d’union, c’est changer profondément la signification du mariage et mettre le flou dans une référence commune, fondement de notre cohésion sociale. La différenciation sexuée, essentielle au mariage, permet la découverte du lien familial, meilleure école du lien social.

On ne peut pas laisser faire ! Il en va d’un délitement progressif mais inexorable de notre pacte républicain, c’est la porte ouverte à l’aventure en solo et à l’impossibilité de concevoir des enjeux collectifs.

Monsieur le président de la République, les français vous ont placé au sommet de l’Etat pour garantir et protéger leurs institutions, pas seulement les institutions politiques de notre démocratie « encadrée » aujourd’hui pervertie, mais aussi celles qui touchent à leur vie. Arrêter ce projet qui divise en touchant au plus intime, vous le pouvez, vous le devez.

Les familles de France, de métropole et d’outremer, mais aussi bien au-delà celles de nos voisins qui regardent avec intérêt  la réponse de la France, vous le demandent.

Le 13 janvier, nous vous avions invité au courage de prendre une décision qui à l’époque pouvait sembler difficile ; aujourd’hui, c’est plus clair et plus simple

Le courage, c’était hier, la lucidité, c’est maintenant ! "

Antoine Renard
Président de la Confédération nationale des Associations familiales Catholiques
24 mars 2013

Manif pour tous à J-2 : tous à Paris le 24 mars !

Les AFC descendent dans la rue pour demander le retrait du projet de loi « ouvrant le mariage aux couples composés de personnes de même sexe ».

« La mobilisation sera sereine mais très ferme. Le 13 janvier, c’était le plaisir des retrouvailles, de constater que nous n’étions pas seuls. Dimanche, le ton sera moins festif, les chansons laisseront place aux paroles fortes. »
Antoine Renard, président national des AFC et porte-parole du Collectif La Manif pour tous.
Interviewé dans La Croix du vendredi 22 mars 2013.

Lieux, trajets, rendez-vous…

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site de La Manif pour tous.

 

Actualités des familles La Croix