Back Vous êtes ici : Société Questions de société Conjugalité/Couple Accompagner les couples

Accompagner les couples

Face aux questions que peut poser la vie conjugale, aux difficultés qu'ils rencontrent (communication...), certains couples sont démunis voire même en crise. Voici quelques informations utiles concernant les démarches possibles en matière d'accompagnement,

des propositions différentes suivant les besoins et la situation de chacun.

Conseil conjugal, thérapie de couple... qu'est-ce ?

La première chose à faire avant toute démarche auprès d'un spécialiste en thérapie de couple est de vérifier s'il a une formation professionnelle dans ce domaine. Ainsi, les médecins généralistes, psychiatres et psychologues doivent avoir une formation supplémentaire pour recevoir des couples en thérapie.

Les thérapeutes de couple et les conseillers conjugaux sont formés pour accompagner les couples ensembles ou en individuel sur toutes les questions conflictuelles qu'ils rencontrent : le thérapeute travaille sur la relation avec des outils spéciaux.

Les conseils conjugaux et thérapeutes de couples sont formés pour traiter les problèmes sexuels cependant ils peuvent orienter le couple vers un sexologue lorsque le problème est très spécifique.
La différence entre un conseil conjugal et une thérapie de couple s'inscrit principalement par le nombre de séances suivant la demande du couple.

Une thérapie de couple s'étale sur plusieurs séances et peut durer plusieurs mois voire plusieurs années (le rythme des séances est fixé par le thérapeute avec l'accord du couple en fonction de la demande).

Un conseil conjugal peut être l'objet d'une seule séance si le couple traverse une difficulté ponctuelle mais peut se transformer en thérapie de couple s'il s'avère que la demande ponctuelle révèle un problème plus profond.

Une thérapie familiale réunit un couple et les enfants ; cette thérapie porte sur les rapports entre divers membre de la famille et non seulement entre les conjoints. Il peut arriver que le problème apporté par une famille s'origine dans le couple (très souvent le cas !) auquel cas le thérapeute familial peut renvoyer le couple auprès d'un conseiller conjugal ou un thérapeute de couple ou continuer à voir le couple seul si il a la double formation.

La thérapie familiale est une approche systémique de la famille avec des outils et un regard propre à cet angle (la famille est observée comme un système et traitée comme tel).

La médiation s'adresse au couple qui ayant fait le choix de se séparer, ont besoin d'aide pour résoudre certaines questions (garde d'enfants, droit de visite, partage des biens, etc.). Il arrive qu'à l'occasion d'une médiation le couple réalise qu'ils ne sont pas prêts à se séparer auquel cas le médiateur doit les orienter vers le conseil conjugal.

Un couple en crise peut faire le choix de suivre un programme ou une retraite pour traiter leur difficulté ; dans ce registre, « Retrouvaille » est un parcours chrétien qui apporte un soutien très adapté aux couples. (http://www.retrouvaille-coupleencrise.fr).

La médiation : quelques clarifications utiles

La médiation familiale est un processus de pacification des conflits familiaux. Elle permet de résoudre des questions pratiques devenues des problèmes insolubles faute de communication.
Son objectif premier est de permettre aux couples divorcés ou séparés de renouer le dialogue dans l'intérêt de leurs enfants. Au-delà du conflit, la médiation familiale les accompagne à réinvestir leur rôle parental et les aide à porter un regard commun sur leurs enfants.

La médiation s'adresse à toutes les situations familiales où l'absence de communication crée une impasse : grands-parents coupés de leurs petits-enfants, conflits intergénérationnels, transmission de la maison familiale...

Le médiateur familial est un tiers diplômé d'Etat neutre, formé à l'écoute et à la gestion des conflits. Il accueille inconditionnellement les personnes et offre un espace confidentiel où elles peuvent se parler et s'écouter afin de trouver conjointement une solution appropriée à ce qui les oppose. Au fil des séances les personnes sortent de leur position pour aller vers l'autre, redécouvrant le sens de l'altérité ; elles reprennent confiance dans leurs capacités, mettent en place une nouvelle forme de communication et parfois cheminent vers le pardon.

En pratique
Le médiateur peut être saisi spontanément ou sur injonction du juge aux affaires familiales. Le processus de médiation se déroule sur 2 à 8 séances, se clôturant si besoin par un accord homologable par le juge.

Renseignements http://www.mediatrice-familiale.fr

Coup de cœur

Film Dessin animé Le voyage du Pèlerin

Actualités des familles La Croix