Les AFC en vidéo

video famille des familles 751x431

Back Vous êtes ici : Société Questions de société Fin de vie

Fin de vie

Procès Bonnemaison : l’euthanasie une nouvelle fois devant la Justice

Durant les trois prochaines semaines, la justice sera amenée à décider si le Dr Nicolas Bonnemaison a transgressé la loi en donnant la mort à 7 de ses patients.

Urgentiste à l'hôpital de Bayonne, ce médecin est aujourd'hui accusé d'avoir délibérément empoisonné 7 personnes âgées proches de la fin de vie, en 2011. Radié de l'Ordre des médecins peu de temps après les évènements, son procès a débuté hier, mercredi 11 juin.

Ce procès, au-delà de querelles partisanes et idéologiques, s'inscrit dans le contexte du débat sur la fin de vie relancé par le président François Hollande depuis son élection. De ce fait, et comme toutes les affaires analogues déjà jugées, le verdict de ce procès aura une résonance forte.

Les AFC suivront de près son déroulement et seront particulièrement attentives sur les enseignements qui en seront tirés.
Elles tiennent dès à présent à rappeler que l'accompagnement des personnes en fin de vie appelle d'abord des actions de terrain et certainement pas de nouvelles lois qui instaureraient un « droit à mourir ». La mort ne saurait être en aucun cas une réponse à la souffrance.

L'écologie de l'homme doit être prise au sérieux, au même titre que les questions économiques, diplomatiques, environnementales..., afin de mettre en œuvre des stratégies globales et multidisciplinaires pour apporter une réponse effective, médicale et éducative à la souffrance des personnes.

La fin de la vie, c'est encore la vie !

euthanasie, fin de vie, mourrir dans la dignitéLa fin de vie : un débat sans cesse relancé. Des affaires fortement médiatisées. La peur de souffrir, de mourir. Une loi votée à l’unanimité en 2005, aussitôt remise en cause.

Ce sujet concerne toutes les familles. Toutes y sont, un jour ou l’autre, confrontées. Le malade, le mourant est un individu, mais son accompagnement est une affaire de famille. Ou de solidarité envers ceux qui n’ont plus de famille. Dans un monde de plus en plus médicalisé, nous nous proposons de redonner toute leur place aux familles.

Chaque nouveau rapport semble justifier une accélération du calendrier à la suite de la proposition 21 du candidat Hollande que « toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychologique insupportable et qui ne peut être apaisée, puisse demander dans des conditions précises et strictes, à bénéfi cier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».

Depuis 2012, les instances ont été consultées, des rapports commandés, chacun allant plus loin que le précédent dans l’éventualité d’une légalisation du « permis de tuer ». 

Comment agir pour accompagner la fin de vie ?

Se former en lisant notre vade-mecum sur la Fin de VieAux AFC, nous nous mobilisons pour apporter des réponses constructives aux questions que soulèvent la souffrance et de la fin de vie. Nous  proposons de véritables solutions aux décideurs et aux acteurs de la santé pour accompagner la fin de vie.

Afin de clarifier les enjeux de cette menace pour la vie, d'en parler autour de vous et de faire des propositions, afin de permettre à chacun de participer au débat sans se laisser piéger par  les termes utiliés, vous pouvez :

  • Vous procurer notre Vade-Mecum sur la fin de vie. Outil détaillé, exhaustif et pédagogique, il est au coeur de notre campagne.
  • Rencontrer des parlementaires. Soutenus par « un kit parlementaire », les associations locales vont les rencontrer pour les informer, les alerter. Contactez-les et joignez-vous à elles.
  • Diffuser notre campagne « grand public » en faisant circuler cette page autour de vous.
  • Distribuer 250 000 cartes « La fin de vie, c'est encore la vie » qui vous permettent d'engager un dialogue au-delà des oppositions frontales.

En savoir plus sur e Vade-Mecum « Accompagner la fin de vie »

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix