Back Vous êtes ici : Société Questions de société Fragilités et solidarités Une journée pour dire « je t’aide » !

Une journée pour dire « je t’aide » !

aidants familiauxLe 6 octobre est la 8e Journée Nationale des Aidants.

Plus de 3 aidants sur 5 ne se reconnaissent pas en tant que tels et ignorent les aides mises à leur disposition pour les soutenir, les aider financièrement ou matériellement, les sortir de l’isolement, ou encore leur offrir des solutions de répit.

Les structures sont pourtant nombreuses à leur apporter un soutien matériel, financier ou humain : régions, départements, CCAS, CLIC, mutuelles, associations, caisses de retraite, entreprises... Mais la méconnaissance que les aidants ont de leur propre statut, ainsi que la disparité des soutiens disponibles d’un département à un autre, ne favorise pas le réflexe de se rapprocher de ces services.

Face à ce constat, la Journée Nationale des Aidants s’est donnée pour objectif de mettre en lumière le rôle clé joué par les acteurs locaux en faveur des aidants.

Les AFC ont publié un vade-mecum Accompagner de la fin de vie, dans lequel elles font des propositions pour la reconnaissance du rôle de l'aidant familial auprès des personnes en fin de vie.

La présence d'un proche est essentielle et répond à la solitude éprouvée par les mourants :

- reconnaître et promouvoir le rôle des aidants familiaux,
- développer des structures d'accueil temporaire des malades pour permettre aux aidants de souffler,
- développer le congé d'accompagnement qui reconnaît la valeur des solidarités qui se développent au sein de la famille entre les générations.

 

Actualités des familles La Croix