Back Vous êtes ici : Société Questions de société Vie affective et sexuelle Le sommet de la contraception

Le sommet de la contraception

Le mercredi 11 juillet dernier se tenait à Londres un sommet international sur le planning familial consacré à l'accès à la contraception dans le monde.

De nombreux gouvernements et ONG, en partenariat avec l'Agence des Nations Unies pour la Population (UNFA) ont estimé que le contrôle des naissances relevait, particulièrement dans les pays en voie de développement, d'une « urgence humanitaire », selon les termes de Philippe Lévêque, directeur général de CARE France, au même titre que l'aide alimentaire.

Le choix de la seule pratique contraceptive peut-elle entraver l'ampleur des difficultés évoquées lors de cette rencontre ?

Ces situations montrent la nécessité de mettre en œuvre de véritables moyens pour prendre en compte la « souffrance » des femmes enceintes et en difficulté, et y apporter une réponse effective et éducative, en faisant des propositions plus larges pour le développement d'une culture de vie dans ces pays. L'enjeu de la question à laquelle est censé répondre ce sommet est bel et bien éducatif. Il ne consiste pas d'abord, comme le suggèrent les participants de résumer la sexualité à prévenir les MST et à verrouiller la fécondité. Il s'agit de développer une véritable éducation affective et sexuelle. Parallèlement, les AFC appellent à un soutien déterminé pour le développement des dispositifs d'aide aux mères en difficultés.

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix