Back Vous êtes ici : Société Questions de société Vie affective et sexuelle Dossier de l'été : Quels sont les enjeux propres à l’adolescence ?

Dossier de l'été : Quels sont les enjeux propres à l’adolescence ?

question2C'est la période de la fin de la naissance et de l'achèvement de la formation physique. C'est en même temps celle de la perception et de l'entrée dans l'environnement, dans le réel. C'est une période de transition vers le monde des adultes, dont la durée peut varier considérablement. Qui dit transition dit questions, inquiétudes, doutes et aussi énergie à canaliser et à déployer.

L'adolescence est caractérisée par un événement physiologique, la puberté, qui s'accompagne de nombreuses modifications physiques et notamment l'apparition des caractères sexuels secondaires (pilosité, apparition des seins, mue de la voix...). L'adolescent connaît en même temps des transformations psychologiques et affectives qui modifient sa façon d'entrer en relation avec les autres, le conduisent à devoir gérer des désirs, à se situer par rapport aux autres, à l'autre sexe, aux adultes, et notamment à ses parents

Très souvent, le jeune vit les transformations de son corps avec une certaine insatisfaction qui se manifeste par de l'inquiétude. Parfois, il est débordé par ces nouveautés qu'il maîtrise mal, il adopte une position de repli, d'attente ou de retrait, parfois au sein d'un groupe de jeunes.

Pour les deux sexes le problème est le même bien qu'il se manifeste différemment : passer d'une sexualité assujettie aux pulsions affectives et physiques, souvent centrée sur certains points du corps de l'autre, et donc partielle, à une sexualité libérée et pacifiée, qui revête une dimension totale et englobe tout l'être ; en somme découvrir l'autre, avec tout ce qu'il implique de curiosité et de rêves, de plaisir et de craintes, d'élans et de déceptions. Les entreprises amoureuses adolescentes mobilisent de multiples besoins : celles de plaire, d'être reconnu, d'avoir du plaisir ou du bonheur, de se sentir aimé et d'aimer, de s'affirmer, de se libérer de l'emprise du désir dont il ne perçoit pas nécessairement le sens, ni la portée.

C'est pourquoi les ados cherchent des éclaircissements et des points de repères. C'est pourquoi ils attendent des réponses du monde qui les entoure, de leur groupe, des médias ... et éventuellement de la part des parents, tout en observant le monde des adultes avec suspicion.


 

Brochure-sexualité« A l'adolescence, les sentiments, les émotions bouillonnent. Leur force peut conduire l'adolescent à se laisser mener par eux un peu aveuglément. Pour autant, il ne doit pas en avoir peur, mais s'interroger à leur propos.
Ainsi, par exemple, quand il ressent une attirance pour une jeune fille, il doit en quelque sorte s'écarter, mettre de l'espace pour pouvoir se demander : cette relation me gêne-t-elle ou me fait-elle grandir ? est-elle exclusive ou me tourne-t-elle vers les autres ? qu'est-ce qui m'attire chez elle/lui ? de quelle nature est l'attirance que j'éprouve ?
Des réponses à ces questions dépend la possibilité d'une amitié stable et solide entre un garçon et une fille. Ce n'est ni un rêve pieux ni une chimère, mais une possibilité qui peut être structurante pour toute la vie de la personne. A défaut, quand les sentiments et les émotions se seront apaisés, leur relation se trouvera sans support, sans matière ».

P. François Potez

Cet article est extrait de la brochure « 12 questions à se poser avant de parler de la sexualité»

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix