Back Vous êtes ici : Société Questions de société Vie affective et sexuelle Les enjeux de la promotion de la vie pour le nouveau président de l’Académie pontificale pour la vie

Les enjeux de la promotion de la vie pour le nouveau président de l’Académie pontificale pour la vie

Dans une interview donnée à l’agence Zenit, Mgr Carrasco, nouveau président de l'Académie pontificale pour la vie éclaire les missions de l’Académie à partir des enjeux contemporains, et notamment à partir de l’attitude par rapport à la vie, en général, et à l’embryon, en particulier.

 

Il explique notamment que le problème de la défense de la dignité de l'embryon n’est pas scientifique car « de ce point de vue, il est bien défendu. Le problème est de nature fondamentalement sociopolitique et idéologique et, face à cela, les arguments scientifiques n'ont pas de poids. C'est un domaine dans lequel seul le pouvoir compte, et si quelqu'un a le pouvoir et n'est pas disposé à dialoguer, ou du moins à réfléchir un peu, il n'y a pas grand chose à faire. Autrement dit, en définitive, il ne reste que l'arme politique, et l'arme politique dont les citoyens disposent aujourd'hui est limitée. Ceux qui connaissent la politique peuvent faire beaucoup plus et cela relève de leur très grave responsabilité ».

 

Au niveau théologique et spirituel, il explique qu’« un des problèmes que nous rencontrons avec l'embryon est qu'il ne se voit pas. Plus que d'embryon, nous devons parler de l'enfant à naître, de l'enfant qui se trouve dans la phase initiale de son développement. Du fait que nous ne le distinguons pas, il se trouve dans une situation de terrible danger, de terrible risque », en somme, « les enfants, au tout début de leur existence, sont comme une sorte de rappel de ce qu'est l'action de Dieu dans le monde parmi les hommes, ce Dieu qui agit souvent à notre insu ».

 

Cette optique se heurte néanmoins, admet le prélat, à la situation paradoxale relevée par la journaliste avec « le fait que – maintenant que la technologie permet de percevoir de bien des manières le tout début de la vie humaine, aux premiers stades mêmes – il existe un courant aussi fort contre la vie » : « Il y a effectivement une contradiction. Il y a des femmes qui avortent et conservent une photographie de cette créature ; et elles la montrent à leurs amies comme si c'était un enfant ! Une attitude totalement ahurissante et qui, d'un autre côté, coïncide avec les expériences que nous avons, de voir que nous sommes autant capables d'un bien incroyable que de vivre une irrationalité incompréhensible ».

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien sur http://www.zenit.org/article-24998?l=french

 

Pour accéder au site de l’Académie : http://www.academiavita.org/homepage1024.html

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix