Marchons Enfants ! Les infos

Marchons enfant 2019 bannière

Back Vous êtes ici : Société

Actualités Questions de Société

Nouveau catholicisme social : lancement d’une grande enquête sociale

Nouveau catholicisme social44 personnalités, dont Pascale Morinière (présidente des AFC), Jean-Marie Andrès (ancien président des AFC) et Antoine Renard (Président de la FAFCE et ancien président des AFC), ont signé un appel pour un nouveau catholicisme social.

La France traverse depuis quelques mois une crise importante révélant entre autres la faiblesse ou l’absence de lien social entre ses membres. En promoteurs de la Doctrine Sociale de l’Eglise, ils proposent d’agir en actes et souhaitent en premier lieu réaliser une enquête sociale avec l’aide des catholiques et tous les hommes et femmes de bonnes volontés.

Vous pouvez dès à présent y participer et vous inscrire comme enquêteur social sur leur site internet.

Une grand journée de rencontre a lieu également le 15 juin à la Bourse du Travail à Paris :

  • Retour d’expérience avec les enquêteurs de la vague 1
  • Ajustement du questionnaire d’enquête
  • Formation des enquêteurs de la vague 2
  • Rencontre et échanges

Leur appel est disponible sur le site d’Aleteia ici.
Retrouvez toutes les informations utiles sur le site : https://nouveaucatholicismesocial.org/

Sondage - La place des familles dans notre société

Retour sur la conférence CNAFC "Quelle place pour les familles dans la société" (29 mars).

Pour la 4ème année consécutive, le taux de natalité a baissé. Bien que la fécondité en France soit la plus élevée d’Europe, l’indicateur est fatidiquement en dessous de 2 (1,87 enfants par femme en 2018).

« La dégradation de la politique familiale ces dernières années a-t-elle affecté les jeunes familles ? » « Alors que la France traverse une crise sociale, les familles catholiques et leurs valeurs ont-elles leur place dans le grand débat en cours ? »

Telles sont les questions que les AFC se sont posées. C’est pourquoi, nous avons commandé un sondage à l’institut d’étude d’opinion IFOP.

Les résultats ont été présentés vendredi 29 mars, la veille de notre Assemblée Générale* annuelle, lors d’une conférence-débat. Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’IFOP, est intervenu au côté de Jean-Marie Andrès, président des AFC. Ils ont analysé en exclusivité les réponses des sondés**.

La soirée, animée par la journaliste Catherine Escrive, s’est poursuivi par un débat sur la place que tiennent les familles françaises dans notre société actuelle et sur les réalités qu’elles vivent face aux politiques familiales et économiques. La réflexion des deux intervenants s’est ensuite portée sur la place spécifique des familles catholiques.

Que retenir du sondage :

33 % des personnes affirment que la politique familiale actuelle les a amené à renoncer à avoir un enfant supplémentaire.
29 % des personnes affirment que cette même politique les a amené à différer une naissance
70 % des interrogés pensent que le mouvement des « Gilets Jaunes » exprime une aspiration à une augmentation du pouvoir d’achat et des conditions de vie, et 38 % citent cette aspiration en premier.

Ecoutez la conférence ?

Visionnez la conférence ►
Conférence place des familles dans la société

Lire les résultats du sondage (fichier PDF)
Présentation sondage IFOP

*Pascale Morinière élue présidente à la CNAFC
**L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 016 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, entre le 26 et le 27 février 2019.

Conférence : Quelle place pour les familles dans la société

La CNAFC organise une conférence, dans le cadre de l'Assemblée Générale :

 

Quelle place pour les familles dans la société ?
29 mars 2019 - 20h30

Par Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’IFOP,
Et Jean-Marie Andrès, président national des AFC

 

Jérôme Fourquet viendra dévoiler et commenter les résultats d'un sondage exclusif sur la politique familiale, dans le contexte particulier du mouvement social des Gilets Jaunes. Jean-Marie Andrès apportera une seconde voix sur les familles en France.

Le débat sera animé par Catherine Escrive, journaliste indépendante.

Nous espérons la présence de nombre d'entre vous.

La conférence sera retransmise en direct sur YouTube ici.
Abonnez-vous la chaine des AFC pour recevoir les nouvelles vidéos et les notifications de direct.

Informations pratiques :

29 mars 2019 à 20h30
Fondation des Apprentis d'Auteuil
Salle des Mécènes
40 rue Jean de la Fontaine
75 016 Paris

Entrée libre - sans réservation.

Métro 9 - station Jasmin
Métro 10 - station Michel-Ange Auteuil ou Eglise d'Auteuil

Affiche web Conférence AG 2019

Autorité et liberté : les défis de l'éducation - Conférence par Véronique Lemoine

Lors des assises des Chantiers-Education, Véronique Lemoine nous a apporté son expertise sur l'éducation.

Après une définition de la maturité affective, elle parle de l'autorité, de son évolution durant les dernières décennies et surtout comment l'exercer aujourd'hui à partir de deux outils psycho-éducatifs : l'éducation à la liberté et l'éducation à la frustration.

Véronique Lemoine Cordier est psychologue et psychothérapeute depuis près de 20 ans. En 2014, elle a écrit avec Agnès Daubricourt Guide de survie à l’usage des parents.

Avec Bernadette Lemoine, sa maman, elle fonde l’association MCAdS, ou Mieux Connaître l’Angoisse de Séparation. Cette association regroupe aujourd’hui une cinquantaine de psychologues formés en France et à l’étranger, des éducateurs, enseignants et soignants sensibilisés à l’angoisse de séparation. L’association MCAdS est fondée sur une anthropologie chrétienne et propose des formations pour les parents et pour les professionnels de l’enfance.

Ecouter la conférence (format audio)

Voir la conférence (Youtube)

Soyez informé des nouvelles vidéos AFC en vous abonnant à la chaine, en nous suivant sur twitter ou en likant notre page sur Facebook.

Conférence éducation Véronique Lemoine

Communiqué de presse : PMA : Un rapport de plus, toujours plus transgressif

Fotolia 12561622 M Alexandr MitiucLa mission d'information parlementaire sur la révision de la loi de bioéthique a adopté son rapport le 15 janvier. Elle préconise notamment l'extension de la PMA et son remboursement par la Sécurité Sociale ! Elle va même encore plus loin, préconisant aussi l'autorisation de la PMA post-mortem, la conservation des ovocytes ou la création d'embryons transgéniques par exemple.

Sans surprise malheureusement, un rapport de plus dans la longue liste des rapports déjà rendus. Toujours plus transgressif et déstabilisateur des repères familiaux, des fondements de la bioéthique, du rôle de la médecine et des principes de la solidarité nationale, tels que définis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Depuis le lancement de la révision de la loi de bioéthique, les AFC alertent sur les risques inconsidérés que feraient courir ces évolutions à la société tout entière, pour satisfaire d'infimes minorités agissantes  des tenants  d'un prétendu progrès sans fraternité, l'air du temps, voire des intérêts financiers particuliers…

Le député Jean-Louis Touraine, rapporteur, se réjouit d'une proposition de "modification de la loi la plus importante depuis le début de la bioéthique dans notre pays". Grisé par l'ampleur des bouleversements qu'il préconise, il ne consent aucun effort pour assurer aux personnes une place centrale dans notre société, et accepte au contraire de les réduire encore davantage à de simples maillons de la chaîne de production et de consommation de la procréatique industrielle internationale, qui démontre une fois encore sa toute puissance face aux décideurs politiques.
Dans ce contexte, la notion même de bioéthique a-t-elle encore un sens ?!

Si les AFC s'opposent vigoureusement aux conclusions de ce rapport, elles dénoncent aussi une connivence des institutions officielles qui, si elles laissent s'exprimer des avis plus nuancés ou divergents, n'en tiennent aucun compte, et mettent à nouveau en question la valeur des débats et des consultations dans notre pays.

Au moment de la grave crise sociale que nous traversons, les AFC sont convaincues qu'il est dangereux de déchirer davantage la société française, déjà tellement fragilisée Les AFC continueront de s'opposer à ces transgressions et appelleront  à faire front contre de telles dérives .

* Les AFC ont été auditionnées à l'Assemblée Nationale le 2 octobre 2018 par la mission d'information sur la révision de la loi relative à la bioéthique : http://www.afc-france.org/societe/questions-de-societe/bioethique/3252-audition-des-afc-a-l-assemblee-nationale-le-2-octobre-

Marchons Enfants !

Mobilisation 6 octobre PMA GPA

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix