Back Vous êtes ici : Société

Actualités Questions de Société

Participer aux Etats généraux de la bioéthique

Fotolia prospective« Pourquoi des Etats généraux ?

L’actuelle loi de bioéthique date de 2011 et elle prévoit – entre autres choses, bien sûr ! - la révision de la loi dans les sept ans et l’organisation par le Comité Consultatif National d’Ethique d’Etats généraux de la bioéthique en amont de cette révision. Ainsi une période de débat public s’ouvre-t-elle aujourd’hui et les résultats de ce débat auront pour objectif d’éclairer les acteurs politiques qui porteront la révision de la loi à la fin de l’année 2018.

Ce débat n’a pas vocation à être un débat d’experts : il est, aussi, le vôtre. Et parce que chaque pensée est singulière, je vous invite toutes et tous à participer à ce moment essentiel de notre démocratie. »

Jean-François Delfraissy
Président du Comité Consultatif National d’Ethique

 Pour être informés et sollicités dans le cadre des Etats généraux, plusieurs sites ressources s'offrent à vous :

- Le site national des Etats généraux : (lancement du site le 12 février) il proposera les actus des Etats généraux sur toutes la France ainsi qu'une plateforme en ligne pour recueillir l'avis des citoyens. Allez donner le vôtre !

- Le site de votre espace de réflexion éthique régional : ce sont ces organismes qui organisent au niveau de leur région les modalités de consultation des Etats généraux. Ces modalités peuvent donc être différentes d'une région à l'autre. Sur ces sites régionaux vous trouverez les lieux et dates des débats publics.

- Les sites Généthique et La Manif pour Tous essayent de recenser pour vous et sur un plan national l'ensemble des événements proposés dans le cadre des Etats généraux : débats citoyens, conférences, colloques... Voyez également les programmes proposés en téléchargement au bas de cet article.

- Prenez également contact avec votre AFC ou votre Fédération pour vous informer sur leurs actions en cours ou leur en proposer de nouvelles !

Grande journée d'action en faveur de la mère et l'enfant

affiche quete mere enfant 300x417Communiqué de presse - le 25 mai 2018 

Les Associations Familiales Catholiques (AFC) se mobilisent les 26 et 27 mai prochains, jour de la fête des mères, pour célébrer la mère et l'enfant en quêtant sur la voie publique et pour rappeler à celles qui se sentent oubliées qu'elles ne sont pas seules

Cette quête organisée sous l'égide de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et des Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF) collecte des sommes substantielles chaque année. Elles sont entièrement versées à des œuvres agissant sur le terrain en faveur des mères, des futures mères en détresse et de leurs enfants. En 2017, 167 000 € ont ainsi été récoltés.

Agir pour qu'il y ait toujours une place pour une maman et son enfant est une contribution forte au service de la vie.

Pour les AFC, quêter pour la mère et l'enfant est la manière la plus concrète de s'associer à la Journée Nationale pour la Vie, de s'engager en faveur de l'accueil et du respect de toute vie, de la conception à la mort naturelle, et de délivrer à la société un message d'espérance et de joie notamment grâce au dialogue qui s'instaure avec les passants et les donateurs ce jour-là.

Bioéthique : les AFC veulent inscrire la dignité de l’Homme au cœur des Etats Généraux

Communiqué de presse

Hier, jeudi 18 janvier 2018, se sont ouverts les Etats Généraux de la Bioéthique qui précèdent la révision des lois de bioéthique prévue début 2019.

Fortes de la densité et du maillage de leur réseau, les AFC y seront actives tant au niveau national qu’au niveau local, notamment en prenant part aux débats organisés dans le cadre des consultations préalables à la révision des lois de bioéthique.

Elles ont d’ores et déjà rencontré le 11 janvier dernier le Sénateur Gérard Longuet, président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques.

Les AFC appellent leurs 30 000 familles adhérentes à s’engager dans les débats locaux, notamment au sein des espaces de réflexion éthique régionaux, et à prendre part à la consultation en ligne.

Les AFC ont toujours été très impliquées dans les questions de bioéthique, très liées à la famille, et auprès des acteurs du monde de la santé.

En vertu de l’agrément santé de la Confédération Nationale des AFC, elles s’investissent sur le terrain auprès des patients en missionnant de nombreux représentants des usagers. Au niveau régional ou local, ces derniers participent activement au suivi de la politique de santé, font entendre la voix des usagers, veillent au respect de leurs droits et à la qualité des soins et, plus généralement, à la bonne organisation du système de santé.

Au-delà des nombreux thèmes retenus pour les États généraux de bioéthique en 2018 (procréatique – PMA et GPA, robotique, intelligence artificielle, génétique et génomique, dons et transplantations d’organes, fin de vie...), les AFC rappelleront la dignité inconditionnelle de l’Homme, de sa conception jusqu’à sa mort naturelle. Cela implique de la défendre contre le tri, la marchandisation du corps, la mise au rebut des humains... en posant des limites à l’intervention technique sur le vivant.

Les AFC prendront toute leur part, dans chaque région et au niveau national, pour porter cette conviction.

 

Etats généraux de bioéthique : idées d'action lancées par des AFC et Fédération d'AFC

Partout en région nos AFC se mobilisent. Voici une liste non-exhaustive d'AFC ou de Fédération qui ont engagé une action et nous l'ont communiqué.

Si cette action vous intéresse, nous vous invitons à les contacter directement pour en savoir plus.

06 Fédération des Alpes Maritimes
Contact : Lucie Nodet
S'impliquer en Fédération dans les débats citoyens proposés sur le territoire

20 AFC d'Ajaccio
Contact : Quentin Savignac
Organisation avec le diocèse de deux conférences sur la bioéthique (procréatique et recherche sur l'embryon, suicide assisté et fin de vie)

23 AFC de la Creuse
Organisation d'une dizaine de soirées-débat en mars pour inciter les participants à répondre au questionnaire de l'Espace de réflexion Ethique du Limousin.

38 Fédération de l'Isère
Contact : Dominique Cadi
Intervention à la radio (RCF)

Contact : AFC du Bas-Dauphiné
Conférence sur l'extension de la PMA

41 Fédération du Loir et Cher
Contact : Hubert d’Alançon
S'impliquer au sein de la commission de l'UDAF du département chargée de préparer une contribution pour les Etats Généraux.

44 Fédération de Loire Atlantique
Contact : Philibert Ducoin et l'Observatoire Socio-Politique de la Fédération
Demande d'audition à l’Espace Régional Ethique des Pays de Loire + rencontre des députés pour les sensibiliser sur les questions d'éthique + sensibilisation des adhérents afin qu'ils participent aux consultations régionales et nationales + recherche de synergie avec d'autres associations locales pour organiser d'autres actions.

59 AFC de Lille
Contact : Bénédicte Breux
Organisation d'un rassemblement de "pères indignés" dans l'espace public pour sensibiliser l'opinion à l'extension de la PMA au couple de femmes et aux femmes seules, qui enlève la place au père.

82 AFC Quercy-Garonne
Contact : Monique JAMOIS
Organisation d'une rencontre sur les différents thèmes qui vont être abordés lors des la révision des lois de Bioéthique et d'une soirée d'éclairage plus spirituel sur ces questions par une personne d'Eglise.

83 Fédération du VAR
Contact : Jacques Péronneaud
Organisation d'une action sur l'ensemble du territoire du Var pour sensibilier sur les questions de bioéthique, en partenariat avec le Diocèse. (Détails à venir)

Consultez également notre page concernant les actus et événements locaux.

 Continuez de nous communiquer vos initiatives locales !

L'avortement reste un drame fondamental

MPLV 2018 bdCommuniqué de presse

Le 21 janvier prochain, 43 ans après le vote de la Loi Veil, les AFC appellent à rejoindre la Marche pour la Vie pour appeler au respect de toute vie humaine et redire que l’avortement reste un drame pour notre pays et qu’une autre politique de santé publique pourrait être développée.

Il y a eu officiellement, en 2016, 211.900 avortements (DREES, Etudes & Résultats, juin 2017, n°1013), soit une IVG pour 4 naissances vivantes. Une grossesse sur cinq s’est donc terminée par un avortement en France.

Peut-on se satisfaire de ces chiffres, stables depuis 15 ans,  alors que l’IVG est en baisse chez nos voisins allemands qui recourent 2 fois moins à l’avortement que nous le faisons? Comment l’expliquer alors que la couverture contraceptive des femmes françaises est l’une des plus importantes au monde* ?  N’y a-t-il pas là un échec massif d’une politique de santé publique monolithique ?

Le rapport de l’IGAS de 2009 reconnaissait déjà que « la diffusion massive de la contraception n’a pas fait reculer le nombre des IVG ». Quels réajustements ont-ils été entrepris depuis 9 ans par les ministres de la santé successifs pour adapter notre politique de santé reproductive à nos besoins?

Les AFC rappellent que des mesures concrètes peuvent être développées à l’intérieur du cadre législatif actuel :
-    L’éducation affective et sexuelle doit être développée tout au long de la scolarité, en application de la loi de 2003, en lien avec les parents. Les associations qui y contribuent doivent être soutenues.
-    Les populations à risque de recourir à l’IVG sont à identifier, afin de lutter contre les facteurs de risque (décrochage scolaire, précarité, mal logement …)
-    La politique familiale doit permettre à chaque foyer d’accueillir et d’élever le nombre d’enfants qu’il désire (allocations, gardes, fiscalité allégée…)
-    Les couples qui le souhaitent doivent bénéficier d’un accompagnement et de soutien (préparation au mariage civil, conseil conjugal…)

Mieux accueillir l’enfant à naître est une priorité qui nous oblige à une prise de conscience et à un engagement courageux. Les AFC sont disponibles pour y contribuer et le rediront le 21 janvier prochain en participant à la Marche pour la Vie.

* 66% des femmes qui ont recours à l’IVG ont un moyen contraceptif. Rapport IGAS 2009

Université d'été

Université dété des familles 2019 carré

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix