Back Vous êtes ici : Websérie Le cours de la vie Saison 2 : Hugo et Lucie Hugo et Lucie Analyse episode 1: I’m a poor lonesome ado

Web-série pédagogique - Education affective et sexuelle

Analyse episode 1: I’m a poor lonesome ado

FILM 1 FBProblématique

Après la puberté, les parents qui suffisaient jusqu’alors à la sécurité affective de l’enfant ne sont plus le « tout » de sa vie. Les transformations pubertaires ont induit une série de modifications physiques et psychiques. Les transformations intimes profondes vécues par l’enfant sur ces deux plans font basculer celui-ci du côté de la sexualité potentiellement active. La relation transparente enfants-parents de l’âge de latence (7-11ans) ne peut perdurer en l’état et l’enfant, devenu adolescent, expérimente qu’il doit aller faire sa vie hors du cocon familial. Période de déséquilibre et de deuil de l’enfance. Si papa-maman ne sont plus « mon tout », qui alors pourra me comprendre-combler-aimer totalement ? Période de solitude existentielle. Il recherche alors en dehors du cercle familial celui/celle qui pourrait à nouveau le combler totalement (comme le faisait l’amour maternel des premières années) et il recherche une relation fusionnelle avec un/une ami(e) ou amoureux/amoureuse qui lui permettrait de sortir de la « solitude originelle » qu’il éprouve à présent.

C’est une étape importante de la construction affective mais qui est souvent incompréhensible pour le jeune qui craint d’avoir à vivre un éternel présent dans lequel il serait toujours seul et « mal aimé ». Des fausses pistes ou impasses existent à cette période de fragilité : l’enfermement sur soi, sur des relations virtuelles ou des activités virtuelles (internet, jeux en ligne), l’instabilité de l’humeur peut conduire à la dépression, la fragilité émotionnelle peut trouver une béquille dans les addictions. C’est aussi la période des amitiés fusionnelles à tendance homophile. La conjonction de la solitude et des toutes nouvelles pulsions difficiles à gérer peut ouvrir sur la pornographie, la masturbation...

C’est aussi et surtout une étape utile et constructive qui pousse le jeune à « quitter son père et sa mère » (cette « mise à distance » peut parfois être explosive ou passer par la tentation du mensonge), à quitter le nid, à prendre des risques relationnels et affectifs et à aller chercher ailleurs que dans le cercle de famille ses relations, ses intérêts de toute sorte, sa curiosité et, à terme, son conjoint et sa vie. Cette période protège de l’endogamie ou du clonage psychique avec papa-maman.

Il sera aidé par la confiance de ses parents et par une parole adulte qui l’aidera à comprendre ce qu’il vit, à en évaluer les enjeux, à reconnaitre et à donner du sens à la souffrance existentielle diffuse qu’il ressent. Il pourra plus paisiblement vivre cette période d’attente et s’engager dans une dynamique de construction –dans laquelle l’amitié tient une grande place - plutôt que de compensation immédiate de son manque.

Le parent, lui, doit moins chercher à compenser/apaiser cette souffrance (il n’est plus le « tout » et il doit s’y résoudre et en faire le deuil) qu’à la reconnaitre, la nommer et à la rendre compréhensible pour son enfant. Il doit lui inspirer la stabilité et la confiance dans ses qualités et potentialités pour s’épanouir.

Ce que nous avons souhaité montrer dans ces vidéos :
- La solitude pesante du jeune, son mal-être profond.
- La recherche de relation pour être compris par quelqu’un, recherche d’amitié, du « meilleur ami », d’un amoureux, les atouts de l’amitié dans la construction affective et les limites des amitiés fusionnelles.
- Les « fausses pistes » ou impasses qui enferment : isolement, bulle avec internet, porno, masturbation… qui mettent le jeune hors de la réalité et encombrent son cerveau d’images dont il lui est difficile de se débarrasser.
- La parole constructive, patiente et bienveillante du parent, portée par beaucoup de confiance envers le jeune.

Eléments de dialogue :
- Pour les parents, parler au « il » et non au « tu » pour que l’ado se sente compris mais avec un peu de distance pour qu’il ne se sente pas cerné. L’humour aide aussi à cela. Par ex : « Ce n’est pas facile la période de l’adolescence » plutôt que « tu ne vis pas une période facile »
- Valoriser l’ado dans ce qu’il est, dans ses potentiels et dans son unicité.
- Mettre les choses en perspective en posant des questions qui font réfléchir sans enfermer (regard vers l’avenir).
- Montrer le chemin déjà parcouru et sur lequel il peut capitaliser. (regard sur le passé)
- Rappeler qu’il n’est pas seul à vivre cela (question de la « normalité ») et que c’est une étape dans la construction que tout le monde vit.
- Citer les « fausses pistes » sur le mode « certains peuvent être tentés par…. Certains peuvent brûler des étapes… », « pentes faciles », « mirages aux apparences trompeuses ». Pas de jugement moral mais montrer que ce n’est pas ce qui rend heureux et construit l’avenir. Montrer que quand on "se freine" sur une envie ou une tentation, on se renforce et l'estime et la confiance en soi grandit...

Voir la saison 2

Episode 1 : I’m a poor lonesome ado

Episode 1 : I’m a poor lonesome ado

  Pas facile d’être ado ; c’est parfois « grands moments de solitude »…

Lire la suite

Episode 2 : Mes potes et moi

Episode 2 : Mes potes et moi

Heureusement, Hugo et Lucie ont leur bande de potes… pour le meilleur ou pour le pire.

Lire la suite

Episode 3 : La curiosité est un bon défaut… ou pas !

Episode 3 : La curiosité est un bon défaut… ou pas !

La curiosité, une bonne dynamique pour aller de l’avant… et prendre quelques risques.

Lire la suite

Approfondir le sujet

Analyse episode 1: I’m a poor lonesome ado

Analyse episode 1: I’m a poor lonesome ado

Problématique

Après la puberté, les parents qui suffisaient jusqu’alors à la sécurité affective de l&rs...

Lire la suite

Analyse épisode 2: Mes potes et moi

Analyse épisode 2: Mes potes et moi

Episode 2 : Mes potes et moi

Problématique

Après la puberté, le jeune adolescent cherche à faire sa vie en dehors du co...

Lire la suite

Analyse épisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Analyse épisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Episode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Problématique

Si toute notre humanité est sexué...

Lire la suite