Back Vous êtes ici : Websérie Le cours de la vie Saison 2 : Hugo et Lucie Hugo et Lucie Analyse épisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Web-série pédagogique - Education affective et sexuelle

Analyse épisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

FILM 3 FBEpisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Problématique

Si toute notre humanité est sexuée (sexus = couper, notre humanité est distincte entre le masculin et le féminin et cela concerne toute notre personne), l’entrée dans la sexualité active est réservée au monde adulte. Jusqu’à la puberté, l’enfant n’est pas sexuellement actif. Au-delà de la puberté, il expérimente des pulsions envers lui et envers les autres qui stimulent sa curiosité pour ce monde inconnu qu’est la sexualité. Il quitte à ce moment un état d’indifférenciation psychique et doit prendre possession de son corps sexué : cela suscite tout à la fois curiosité, envie de savoir et peur.

La curiosité est un ressort positif

La curiosité n’est pas bonne ou mauvaise par elle-même mais elle est un ressort vital pour le jeune garçon ou fille. Elle est cette dynamique qui le pousse à s’aventurer, à découvrir, à aller vers les autres, vers le différent, l’inconnu, l’avenir… Il y de la curiosité parce qu’il existe une différence. La curiosité pousse à dépasser la peur de l’inconnu de l’autre, différent de soi. La curiosité est ce levier qui entraine l’adolescent à passer de l’auto érotisme psychique (imagination, complaisance pour la rêverie sentimentale ou les fantasmes) ou physique (masturbation) à l’hétérosexualité et à ne pas rester fixé dans une sexualité inaboutie.

Le garçon est plus perméable à ce qu’il perçoit avec le regard…. Et il sera d’autant plus sensible aux tenues des filles.

La fille est plus touchée par ce qu’elle entend… et elle sera d’autant plus sensible aux beaux discours.

L’effort éducatif tendra à ce que les filles soient attentives à ne pas avoir de tenues suggestives et les garçons à ne pas « baratiner » les filles.

La curiosité cherche à répondre aux questions suivantes :

-          Qui suis-je ? Qui est l’autre ? Est-ce que je vais séduire, être attirant(e)? Est-ce que je vais être reconnu(e), aimé(e) ?

-          Est-ce que mon corps fonctionne ? Comment ? Suis-je fertile ? Viril ?

-          Suis-je normal ?

-          Qu’est-ce que l’on vit/ressent dans une relation amoureuse, dans une relation sexuelle ? Qu’est-ce que le plaisir ?

-          Comment être au courant ? Comment avoir l’air de savoir ? Comment apparaitre compétent  par rapport au diktat de la performance sexuelle? Vocabulaire, pratiques….

Les limites de la curiosité

La curiosité doit pouvoir s’exercer avec sobriété pour porter du fruit sans être envahissante ; un certain nombre de critères constituent des limites objectives à la curiosité :

-     Le respect, respect de soi et respect des autres. Est-ce que je respecte l’autre si je l’instrumentalise pour faire mes expériences amoureuses et/ou sexuelles? Si je l’utilise pour répondre à des défis ? Si j’ai des tenues provocantes (filles) ou des discours pour allumer (garçons).

La masturbation avec ses 3 stades : 1/Exploration de son corps, 2/Habitude, 3/Compulsion irrésistible (cf Sœur Emmanuelle). Elle peut donc mener à un non respect de son propre corps.

-          L’unité de la personne : le corps, le cœur et l’intelligence doivent être à l’unisson, à défaut il s’agit d’une consommation mutuelle ou d’une masturbation mutuelle non pas d’une relation dans laquelle j’accueille tout l’autre et me donne avec tout ce que je suis.

-          Tout ce que je vis laisse des souvenirs durables : « pour le moment on est jeunes, on s’amuse, après on sera sérieux » est un grand leurre. On ne « sera pas sérieux » plus tard si on n’a rien mis en place dans sa vie. Les souvenirs des expériences passées laissent des traces durables qui pourront entrainer des difficultés dans la vie de couple future. Le voyeurisme de la pornographie entre dans cette catégorie. On ne progresse pas dans la connaissance de soi en faisant des expériences de toutes sortes mais en vivant des relations d’amitiés, en creusant son intériorité, en faisant des choix réfléchis, en prenant des engagements, en donnant du temps au temps etc…

 

Ce que nous avons souhaité montrer

-          La curiosité vue comme un ressort positif pour grandir et murir.

-          Les limites de la curiosité : respect, unité et souvenirs.

-          Qu’est-ce qu’un acte sexuel épanouissant ? Ce n’est pas une question technique mais c’est un acte où corps, cœur et don sont à l’unisson parce que tout mon don répond à tout ton don.

 

Eléments de langage

Aider les jeunes à vivre le bon tempo : Laisser les choses venir à soi tranquillement, laisser le temps faire son œuvre, respecter le rythme de son propre développement, sa propre maturation. Rester à ce dont on a besoin pour aujourd'hui. Croire que la vie nous réserve de belles surprises qui iront au-delà de ce qu'on avait même imaginé. Ne pas vouloir posséder tout, tout de suite. Faire confiance à l’avenir et savoir attendre dans une attente pleine parce que constructive de toute la personnalité. Prendre le temps d’une découverte progressive. La peur ne doit pas nous pousser à saisir tout de suite ce que nous appréhendons de vivre en son temps.

« Il ne faut pas laisser la pensée seule avec l’imagination, il faut la laisser avec la vérité. » Karol Wojtyla

Les questions du visionnage de vidéos pornos et de la masturbation seront abordées et montrées comme des fausses pistes.

On insistera pour montrer que le passage à l’acte « pour savoir si… » laisse des traces dans les souvenirs du corps, du psychisme et du cœur.

Voir la saison 2

Episode 1 : I’m a poor lonesome ado

Episode 1 : I’m a poor lonesome ado

  Pas facile d’être ado ; c’est parfois « grands moments de solitude »…

Lire la suite

Episode 2 : Mes potes et moi

Episode 2 : Mes potes et moi

Heureusement, Hugo et Lucie ont leur bande de potes… pour le meilleur ou pour le pire.

Lire la suite

Episode 3 : La curiosité est un bon défaut… ou pas !

Episode 3 : La curiosité est un bon défaut… ou pas !

La curiosité, une bonne dynamique pour aller de l’avant… et prendre quelques risques.

Lire la suite

Approfondir le sujet

Analyse episode 1: I’m a poor lonesome ado

Analyse episode 1: I’m a poor lonesome ado

Problématique

Après la puberté, les parents qui suffisaient jusqu’alors à la sécurité affective de l&rs...

Lire la suite

Analyse épisode 2: Mes potes et moi

Analyse épisode 2: Mes potes et moi

Episode 2 : Mes potes et moi

Problématique

Après la puberté, le jeune adolescent cherche à faire sa vie en dehors du co...

Lire la suite

Analyse épisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Analyse épisode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Episode 3 : la curiosité est un bon défaut… ou pas !

Problématique

Si toute notre humanité est sexué...

Lire la suite