Back Vous êtes ici : Catholiques Actions et outils Foi et société Travail et dignité au service de la paix

Travail et dignité au service de la paix

Chaque année, l’Eglise place la nouvelle année sous le signe de la Paix. Dans son traditionnel Message pour la Paix, le pape Benoît XVI souligne combien le travail est facteur de paix vraie et durable, dimension sociale aujourd’hui « menacée », selon ses propres termes.

 « Cela est dû au fait que le travail et la juste reconnaissance du statut juridique des travailleurs sont de moins en moins correctement valorisés, parce que le développement économique dépendrait surtout de la pleine liberté des marchés. Le travail est appréhendé comme une variable dépendant des mécanismes économiques et financiers. À ce sujet, je répète ici que la dignité de l’homme, ainsi que la logique économique, sociale et politique, exigent que l’on continue à « se donner comme objectif prioritaire l’accès au travail ou son maintien, pour tous ». »  Ces propos prolongent ceux de l’encyclique Deus caritas est dans laquelle Benoît XVI exhortait à « donner comme objectif prioritaire l’accès au travail ou son maintien, pour tous », un bien que « la raison économique exige aussi ».

 Alors que la France connaît en ce moment de lourdes crises et remises en question culturelles, les problèmes économiques, préoccupation inquiète et croissante des Français, tout comme bon nombre de pays, « la réalisation de cet objectif ambitieux » – mais non utopique –  devient urgente. Cet objectif doit se fonder sur « une appréhension renouvelée du travail, fondée sur des principes éthiques et des valeurs spirituelles de nature à renforcer sa conception en tant que bien fondamental pour la personne, la famille, la société », précise-t-il, et exige « des politiques courageuses et novatrices en faveur du travail pour tous ».

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix