Back Vous êtes ici : Catholiques Actions et outils Foi et société

Foi et société

Sortir la famille de la contradiction actuelle

Dans un récent entretien, le président du Conseil Pontifical pour la Famille appelle à l’émergence d’une « nouvelle culture de la famille » pour sortir la famille de la contradiction dans laquelle elle se trouve aujourd’hui : « Aujourd’hui nous nous trouvons confrontés à une singulière contradiction : d’un côté, tous les chiffres nous montrent le besoin de famille qui émerge du désir des jeunes. Dans des pays comme l’Italie ou la France, quasiment 80% des jeunes veulent fonder une famille, veulent vivre avec un seul homme ou une seule femme pour toute leur vie. La contradiction est que ce désir est étouffé dès qu’il émerge parce qu’il y a une culture dominante qui, de fait, y est opposée. Et nous touchons là un des nœuds cruciaux de la société contemporaine, au moins en Occident ».

Outre la voie spirituelle proposée pour sortir de cette situation, voie qui rejoint la préoccupation de la nouvelle évangélisation et le rôle que la famille est appelée à jouer en la matière, Mgr Paglia souligne la nécessité de traduire sur le plan culturel l’aspiration à fonder une famille. En effet, « tous nous souhaitons « réussir » notre vie de couple d’abord, « accomplir » parfaitement notre mission de parent ensuite. Chacun entrevoit dans la vie de famille le creuset du bonheur et un accomplissement possible ; il y consacre un investissement initial fort et en exprime des attentes tout aussi fortes », comme le soulignait en 2011 Antoine Renard dans sa conférence de Carême à Notre Dame de Paris. Pour Mgr Paglia, « cela signifie que nous devons faire comprendre le caractère raisonnable, la force et la beauté de la famille pour la société toute entière, pas seulement pour l’Eglise. Cela demande un engagement sur tous les terrains dans le domaine de la culture, des mass media, des débats culturels jusqu’à l’art et à l’engagement dans les instances nationales et internationales, y compris au niveau législatif », une mission à laquelle les AFC apporteront encore en 2013 leur contribution.

 

http://www.zenit.org/article-32973?l=french

Travail et dignité au service de la paix

Chaque année, l’Eglise place la nouvelle année sous le signe de la Paix. Dans son traditionnel Message pour la Paix, le pape Benoît XVI souligne combien le travail est facteur de paix vraie et durable, dimension sociale aujourd’hui « menacée », selon ses propres termes.

 « Cela est dû au fait que le travail et la juste reconnaissance du statut juridique des travailleurs sont de moins en moins correctement valorisés, parce que le développement économique dépendrait surtout de la pleine liberté des marchés. Le travail est appréhendé comme une variable dépendant des mécanismes économiques et financiers. À ce sujet, je répète ici que la dignité de l’homme, ainsi que la logique économique, sociale et politique, exigent que l’on continue à « se donner comme objectif prioritaire l’accès au travail ou son maintien, pour tous ». »  Ces propos prolongent ceux de l’encyclique Deus caritas est dans laquelle Benoît XVI exhortait à « donner comme objectif prioritaire l’accès au travail ou son maintien, pour tous », un bien que « la raison économique exige aussi ».

 Alors que la France connaît en ce moment de lourdes crises et remises en question culturelles, les problèmes économiques, préoccupation inquiète et croissante des Français, tout comme bon nombre de pays, « la réalisation de cet objectif ambitieux » – mais non utopique –  devient urgente. Cet objectif doit se fonder sur « une appréhension renouvelée du travail, fondée sur des principes éthiques et des valeurs spirituelles de nature à renforcer sa conception en tant que bien fondamental pour la personne, la famille, la société », précise-t-il, et exige « des politiques courageuses et novatrices en faveur du travail pour tous ».

« Exercer ses choix avec liberté et courage »

Mardi 30 octobre, le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a célébré une messe pour les responsables politiques à la basilique Sainte-Clotilde. L'homélie, prononcée dans un contexte de graves remises en questions dont fait l'objet la société française, est une source de réflexion et d'encouragement, à un moment où les acteurs, politiques comme ceux de la société civile, pourraient être tentés de perdre confiance dans leur capacité à agir effectivement dans le débat.

Retrouvez l'intégralité de l'homélie sur le site du diocèse de Paris.

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix