Back Vous êtes ici : Catholiques Actions et outils Formations-colloques

Formations et colloques

Réflexions sur le mariage chrétien

Par Mgr B. MOLLAT du JOURDIN
Conseiller ecclésiastique de la CNAFC

Il m'a été donné de préparer beaucoup de jeunes au mariage. J'ai constaté hélas combien ignoraient ce qu'était le mariage chrétien, tout en en vantant la valeur !

J'ai eu l'occasion de prêcher devant des assemblées où le sens du mariage était complètement ignoré : les chapeaux, les toilettes semblaient être le principal centre d'intérêt ; la réception qui suivait était souvent l'occasion d'entendre des personnes vous dire qu'elles n'avaient jamais entrevu le mariage de la sorte : c'était une découverte !
Je voudrais, au cours des mois à venir, réfléchir avec vous sur la beauté et les implications de ce sacrement. Le sujet est si vaste que je vous en entretiendrai pendant plusieurs parutions.
Je vous donne ci-dessous un avant-goût de ce que je développerai :

  • « Se marier à l'Eglise », c'est célébrer une Alliance qui engage le Seigneur, les conjoints et la communauté. Le mariage est une quadruple alliance.
  • On vient à l'église reconnaître devant tous, le don, le talent qui, par Dieu, est confié et l'en remercier.
  • On vient à l'église pour s'engager à faire fructifier ce talent. Oui, L'amour est un cadeau que Dieu confie à deux êtres et il faut le faire fructifier. On se marie pour s'aimer.
  • On vient à l'église pour reconnaître sa faiblesse devant la différence et devant la durée, c'est donc, dans l'humilité un appel à l'aide tant au Seigneur qu'à la communauté chrétienne.
  • On vient à l'église pour affirmer que l'on s'engage à se faire le prochain de son conjoint, non pas malgré les faiblesses et les limites inhérentes à chacun, mais avec ses limites et faiblesses. On se met à la suite du Christ qui s'engage à être présent dans le couple, surtout aux heures difficiles.
  • On vient à l'église pour dire que le pardon sera toujours privilégié (par-don). Puisqu'il vit dans le registre du don, le chrétien est appelé à vivre le pardon, à être signe de la grâce de Dieu.
  • On vient à l'église pour dire à la communauté que l'on s'engage à signifier par sa vie de tous les jours l'amour même de Dieu. La vie conjugale est un « dire » sur Dieu. Il y a là une dimension prophétique : l'amour est fidèle, l'amour est invitant, il est source de vie (fécondité pas seulement physique) ; il est rayonnant !
  • « Se marier à l'Eglise » ne désigne pas seulement le lieu de prière, mais signifie bien épouser la pensée et les mœurs du Christ et devenir une petite Eglise, non pour faire des liturgies domestiques mais pour appeler le monde à se tourner vers Celui qui est la Vie, le Chemin et la Vérité.
    Beaucoup se marient à l'église, mais peu se marient à l'Eglise ! (la nuance est d'importance ; une majuscule change bien des choses)

à suivre : Le mariage à l’église : une quadruple Alliance

Nouvelle encyclique de Benoît XVI : Caritas in Veritate

La nouvelle encyclique de Benoît XVI, Caritas in Veritate, a été publiée le 7 juillet 2009. Première encyclique sociale de Benoît XVI, ce texte paraît 18 ans après Centesimus annus, écrite par Jean-Paul II sur ce même thème. Dans cette encyclique rédigée dans le souci d'actualiser la pensée de la doctrine sociale de l'Eglise, le pape développe une étude précise et critique du système économique actuel, analyse le développement, notamment à travers la mondialisation, et approfondit la notion de "développement humain intégral". Le souci premier de Benoît XVI à travers cette encyclique, est de rappeler l'importance fondamentale et ultime de replacer l'homme au centre de toutes les préoccupations, politiques, économiques, sociales, culturelles....

Jean-Marie Andrès, vice-président de la CNAFC, a participé à une émission de KTO sur le nouveau texte, en apportant une contribution à la lumière de la philosophie des AFC : précisant notamment que "par cette encyclique, le pape nous arrache d'une vision du développement étroite car centrée sur l'économie et propose de recentrer la réflexion sur le développement de l'homme en lui-même, dans son intégralité".

Soirée exceptionnelle sur KTO le 7 juillet sur la nouvelle encyclique Caritas in veritate avec la participation des AFC

Mardi 7 juillet à 20h40 en direct : « L'encyclique Caritas in veritate, Parlons-en »

Premier texte social de Benoît XVI, cette encyclique a été annoncée à plusieurs reprises depuis un an. Réajustée en fonction de la crise économique mondiale, elle s'inscrit dans la pensée sociale de l'Eglise et apporte des éclairages et des propositions pour notre temps.
"Je confie à votre prière, a déclaré Benoît XVI lors de la prière de l'Angélus le 29 juin 2009, cette nouvelle contribution que l'Eglise offre à l'humanité dans son engagement pour un progrès durable, dans le plein respect de la dignité humaine et des exigences réelles de tous".

Eclairages sur les lignes de force de l'encyclique avec notamment la participation de :

· Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des Evêques de France

· Philippe Chalmin, économiste, professeur à Paris-Dauphine

· Jean-Marie Andrès, vice-président des Associations Familiales Catholiques

A suivre en direct sur KTO et www.ktotv.com

A revoir après la diffusion en cliquant ici

 

Groupe Facebook

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix