Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé Alimentation, activité physique : les bons réflexes en période de confinement

Alimentation, activité physique : les bons réflexes en période de confinement

Dans les circonstances exceptionnelles que nous avons à vivre en famille, il est plus que jamais indispensable de ne pas oublier les comportements destinés à rester en bonne santé sur le long terme. Il faut en particulier adapter nos comportements alimentaires et notre activité physique à ce nouveau mode de vie.

Limiter la sédentarité

Il est indispensable de limiter le temps passé assis ou allongé dans la journée : levez-vous fréquemment (au moins toutes les 90 ou 120 minutes, voire encore mieux toutes les 30 minutes) pour réaliser une tâche ou étirez-vous, bougez et marchez un peu au sein de votre domicile, téléphonez en marchant ou travaillez sur l’ordinateur debout… Autant de petits gestes qu’il est important de multiplier tout au long de la journée.

Maintenir une activité physique

II est recommandé de pratiquer au moins 1 heure par jour d’activité physique dynamique (correspondant à une intensité au moins modérée, équivalente à la marche rapide) pour les enfants et les adolescents, et au moins 30 minutes par jour pour les adultes. Cette quantité d’activité physique peut être plus importante : pour la santé, un peu d’activité physique c’est déjà bien, plus c’est encore mieux ! 

Pendant les repas, réduisez les portions

Si nous bougeons moins, la dépense liée à l’activité diminue, et nos besoins diminuent d’autant. Il faut donc nécessairement diminuer les quantités consommées, car si nos apports dépassent nos besoins, nous risquons de prendre du poids.

Veillez à votre équilibre alimentaire

Pensez à vous approvisionner en produits frais si c’est possible, en particulier fruits et légumes, mais évitez de saturer votre réfrigérateur de produits périssables qui risquent d’augmenter le gaspillage alimentaire.

L'important est d'équilibrer vos repas.

Cuisinez, et évitez le grignotage

Le confinement au domicile peut être l’occasion de commencer (ou recommencer) à réaliser des repas à partir de produits bruts, et à reprendre confiance dans vos capacités à cuisiner.
Pensez à y associer vos enfants, y compris les plus jeunes. Cuisiner peut être un moyen de familiariser les enfants avec des aliments qu'ils connaissent moins, en particulier les légumes, et qu’ils ont tendance à rejeter naturellement à certains âges.
Préparer les repas à partir de produits bruts contribue aussi à diminuer la consommation de produits industriels ultra-transformés, et à mieux contrôler les quantités de sucre, sel et matières grasses entrant dans la composition des plats.

Et si la fringale s'installe, plutôt qu’un produit gras, sucré ou salé, préférez un fruit, une poignée de fruits à coque sans sel ou, pour les enfants, un produit laitier.

Covid alimentation activités

Source

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Actualités des familles La Croix