Retour du froid : attention au monoxyde de carbone

Avec le froid, il est légitime d’augmenter le chauffage. Du monoxyde de carbone, résultant d’une mauvaise combustion, peut alors se dégager des appareils de chauffage, des cheminées et des moteurs à combustion interne (fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol).

Plus des trois quarts des intoxications ont ainsi lieu pendant la saison de chauffe, d’octobre à mars. Avec une centaine de décès chaque année, cette intoxication est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France.

Afin de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de :

Pour plus d’informations sur le site de l'INPES