Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

En octobre, « j’agis et je protège ma vie numérique »

Mois européen de la cybersécurité 2019

Aujourd’hui, nous avons tous accès à un ordinateur, une tablette ou encore un téléphone pour notre usage personnel, familial mais aussi professionnel. Ces moyens de communication sont de plus en plus connectés, gagnant en accessibilité et en simplicité pour nos usages du quotidien et qui abritent aujourd’hui des données personnelles dont il appartient à chacun d’assurer la sécurité.

Lire la suite...

Consomag : Comment prévenir l'obésité ?

Consomag obésité

L’obésité est un grave problème de santé publique car elle est à l’origine de nombreuses complications qui entraînent une surmortalité et touche les personnes de plus en plus jeunes.

Visionnez le Consomag en partenariat avec la CNAFC.

Lire la suite...

Acheter un véhicule d’occasion en confiance

Histovec voiture occasionLe ministère de l'Intérieur a mis en ligne un service gratuit permettant d'accéder à l'historique d'un véhicule d'occasion : HISTOVEC accessible via ce lien.

Ce site a pour vocation de mettre à disposition des propriétaires et acquéreurs potentiels des informations sur le véhicule concerné comme :

  • les changements successifs de propriétaire,
  • les caractéristiques techniques du véhicule,
  • le critère de pollution,
  • la situation administrative du véhicule...

Attention, seuls les véhicules neufs immatriculés depuis le 15 avril 2009 et les véhicules revendus depuis le 15 avril 2009 et les véhicules revendus depuis le 15 octobre 2009, c’est-à-dire pourvu d’un numéro d’immatriculation à vie, enregistrés dans le SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules) sont concernés. Les informations concernant les véhicules achetés neufs avant le 15 avril 2009 peuvent dons être incomplètes ou être inexistantes dans le cas de véhicules de première main jamais ré-immatriculés.

A terme, le site Histovec devrait être enrichi de nouvelles données concernant notamment le contrôle technique.

Crédit photo : Designed by Freepik

Un numéro d’appel téléphonique « INFO LOGEMENT INDIGNE »

Que vous soyez concerné ou que vous connaissiez des personnes dans la situation d’un logement indigne, un numéro « Info Logement indigne » viens d’être mis en place par le gouvernement.

Numéro logement indigne

Lorsque qu’un locataire, propriétaire ou toute personne ayant connaissance d’une situation relevant de l’indignité compose le numéro unique 0806 706 806, il est mis en relation avec un conseiller de l’Agence départementale d’information sur le logement (l’ADIL) dont dépend son département.

Pour un locataire, le conseiller apprécie et évalue la nature et l’importance des désordres (humidité, risque d’effondrement de la toiture, chauffage défectueux…) du logement, en s’appuyant sur une grille d’auto-évaluation. Selon les informations qui lui seront communiquées, il complète cette grille et informe ensuite sur les droits et obligations du locataire. Il vérifie également si le bailleur a déjà été informé des désordres et selon quelles formalités.

Pour un bailleur ou propriétaire occupant, le conseiller l’informe de ses obligations et des aides financières disponibles pour faciliter la réalisation des travaux. Les modalités et conséquences de la conservation de l’allocation de logement sont, le cas échéant, portées à sa connaissance. De même, le conseiller indique les démarches d’information préalables à fournir au locataire avant l’exécution des travaux.

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13578

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix