Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Le circuit court : un réflexe adopté par de plus en plus de familles

Par peur d'aller au supermarché, par solidarité avec des producteurs locaux en manque de débouchés, ou par envie de mieux manger, de plus en plus de familles se tournent vers les circuits courts en cette crise sanitaire.

La notion de circuits courts est utilisée pour valoriser un mode de vente limitant le nombre d’intermédiaires mais ne prévoit pas de notion de proximité physique (kilométrage).

Les circuits courts regroupent un certain nombre de formes de vente. Ces ventes concernent désormais les fruits et légumes du potager, œufs du poulailler mais aussi la viande, le vin, le miel, les conserves (viande et légumes), le pain, etc.

Les différentes formes de vente en circuit court :

- Produits alimentaires commercialisés en circuits courts
La définition des circuits courts, admise par l’administration, correspond à une vente présentant un intermédiaire au plus.

- Produits alimentaires commercialisés en vente directe
Toute forme de communication concernant les ventes directes de produits agricoles doit correspondre à une remise des produits du producteur au consommateur. Dès lors les produits issus de l’achat-revente ne peuvent être commercialisés dans le cadre d’une vente directe. Aucun intermédiaire ne saurait être toléré, dans le respect de l’article L. 121-2 du Code de la consommation.

- Points de vente collectifs – magasins de producteurs
Les magasins de producteurs regroupent plusieurs exploitants agricoles dans un point de vente collectif.

- Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP)
La marque « AMAP » correspond à une démarche entre un groupe de consommateurs et un producteur. Ces associations mettent en place les moyens nécessaires pour permettre la vente de la production : local, heures pour la distribution des produits, etc. Le réseau des AMAP aide les exploitants qui souhaitent des conseils de méthodes de production (rotation des cultures, etc.).

De nombreuses initiatives répertorient les points de vente des producteurs de votre région : mangezvivezfermier47, manchezmoi.com, produits-locaux.bzh... et plein d'autres encore !

Circuits courts alimentation

Source
Image : Nourriture photo créé par freepik - fr.freepik.com

Objets connectés : les risques à connaître

Objects connectés risquesContrôler sa glycémie sur sa montre, mesurer ses performances au golf ou au tennis sur son téléphone, déclencher à distance la climatisation de son domicile, …, les domaines d’application des objets connectés sont sans limite. Ce marché est en plein essor et les familles s'équipent.

Mais attention à bien sécuriser les informations qui transitent sur ces appareils !

Le développement des objets connectés expose principalement les familles à deux types de risques :

- L'utilisation commerciale des données personnelles et les atteintes à la vie privée : une des conséquences de ce monde de réseau et de communication est que nous laissons de plus en plus de traces numériques. Au-delà des progrès technologiques, il s’agit désormais de parvenir à garantir l’anonymat des données collectées par ces appareils ;
- Le piratage : dès lors que se connecter à internet devient une fonction intégrante d’objets du quotidien, les concepteurs de ces équipements doivent faire face aux risques de « cyber » attaque.

5 conseils pour les utiliser en toute sécurité :

Avant l’achat d’un objet connecté, informez-vous sur ses caractéristiques, son fonctionnement, ses interactions avec les autres appareils électroniques et, le cas échéant, sur les précautions à prendre.

Après l’achat, sécurisez bien la connexion aux autres appareils communicants, en procédant régulièrement aux mises à jour de sécurité et mises à jour logicielles. L’idée est de limiter les vulnérabilités connues qui pourraient être exploitées par des personnes ou des organisations malveillantes.

Autre conseil de bon sens, qui vaut pour la plupart des équipements informatiques : changez fréquemment le nom et le mot de passe par défaut de chaque objet connecté.

Pour finir, limitez l’accès de l’objet connecté aux autres appareils électroniques ou informatiques. Par exemple, si vous avez une TV connectée, vous devrez vous assurer de modifier le mot de passe par défaut et choisir un réseau personnel, sécurisé, avec une clé de protection adéquate pour le  Wifi et le routeur. Même chose pour les mots de passe des services et sites internet. Il faut éviter la redondance et utiliser des mots de passe robustes (mélangeant des majuscules et des minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux (%, #, :, $, *). N’oubliez pas de restreindre l’accès à votre réseau personnel et d’isoler son accès à internet des autres éléments connectés au réseau (il n’est pas vraiment nécessaire que votre imprimante soit connectée à votre TV, par exemple).

Sachez enfin que la principale faille qu'exploitent les pirates est encore trop souvent l'absence de vigilance des utilisateurs. Beaucoup n'ont pas conscience des risques et n'utilisent pas de mots de passe pour protéger l'accès à distance de leurs équipements, ou se contentent de laisser les identifiants par défaut fournis par les fabricants. Vous êtes acteurs de votre sécurité !

Source
Image : Cœur photo créé par pressfoto - fr.freepik.com

Qu'est-ce que l'ARCEP ?

Un problème de réseau téléphonique, internet, postal ? Alertez l’Arcep !

Lire la suite...

Grande consultation "notre hôpital demain"

Le CESE a lancé, jusqu'au 25 juin une grande consultation citoyenne "Notre hôpital demain", à laquelle les AFC invitent chacun et chacune à participer.

Lire la suite...

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix