Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Guide des vacances 2019 de la DGCCRF

Vacances guide DGCCRFDéplacements, loisirs, les achats, voyages ... la DGCCRF vous guide pour vos vacances d'été 2019.

Avec l’été, revient le temps des promenades en famille à vélo, des achats sur les marchés de plein air, des baignades en piscine et en bord de mer, des déjeuners sur le pouce…

Pour vous accompagner durant cette période, la DGCCRF met à votre disposition des conseils pratiques pour profiter en toute sécurité des opportunités offertes par la saison. Hébergement en chambres d’hôtes, covoiturage, parcours acrobatiques, déplacement en avion…, vous saurez tout sur la réglementation en vigueur et les précautions à prendre.

A consulter absolument avant de partir !
Lire le guide de l’été 2019

Tiques, comment se protéger

Tique promenade se protégerPromeneurs et campeurs, méfiez-vous des tiques.

La transmission de la maladie de Lyme à l’homme se fait uniquement par piqûre de tique. Les tiques sont répandues partout en France, surtout en dessous de 1 500 m d’altitude. Elles vivent dans des zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins et les parcs forestiers ou urbains. Les contaminations humaines sont plus fréquentes à la période d’activité maximale des tiques, en France entre le début du printemps et la fin de l’automne.

La surveillance de la maladie de Lyme pour l’année 2018, réalisée par Santé publique France et le Réseau Sentinelles, a montré une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme diagnostiqués en médecine générale en France entre 2017 et 2018 (104 cas pour 100 000 habitants contre 69 /100 000 en 2017).

Comment se protéger contre les tiques

Avant une activité en nature :
Je couvre mes bras et mes jambes avec des vêtements longs.
Je reste au centre des chemins et J’évite les herbes hautes et les feuilles mortes.

Après une activité en nature :
J’inspecte soigneusement mon corps.
La tique apparait comme un petit point en relief, je l’enlève à l’aide d’un crochet à tiques.

Après avoir été piqué par une tique :
Je surveille la zone piquée pendant un mois. Si une plaque rouge et ronde s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre, je dois consulter un médecin rapidement.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/maladie-de-lyme

Ma piscine sous haute surveillance

Piscine protéger enfantChaque année, malgré l’obligation d’équiper les piscines d’un dispositif de sécurité, de jeunes enfants se noient.

Rien ne remplace la vigilance des adultes :

  • Restez toujours avec vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau.
  • Baignez-vous en même temps qu’eux.
  • Pendant la baignade, désignez un seul adulte responsable de leur surveillance.
  • Apprenez-leur à nager le plus tôt possible.
  • Équipez-les de brassards adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant dès qu’ils sont à proximité de l’eau.
  • Même s’ils sont équipés de brassards, surveillez-les en permanence.
  • Méfiez-vous des bouées ou des autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques, bouées siège...), ils ne protègent pas de la noyade.
  • Pensez à poser à côté de la piscine une perche, une bouée et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible.
  • Après la baignade, pensez à sortir tous les objets flottants, jouets, bouées, objets gonflables et à remettre en place le dispositif de sécurité.
  • Si vous avez une piscine ‘‘en kit’’ (qui n’est pas enterrée dans le sol), retirez l’échelle après la baignade pour en condamner l’accès.

Source : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Piscine-securite

Ce qui change au 1er juillet 2019

Ce qui change au 1er juillet 2019Le point sur ce qui a changé pour les familles au 1er juillet 2019.

Tarifs du gaz
Les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie baissent de 6,8% pour les particuliers. 4,3 millions de foyers sont concernés. 

Allocations chômage
L’allocation chômage minimum passe de 29,06 euros à 29,26 euros par jour. Cela correspond à une revalorisation de 0,7%.

Prime aux urgences
Les infirmiers, aides-soignants et personnels des SMUR (ambulanciers) bénéficient d’une indemnité de 100 euros net. 30 000 agents hospitaliers sont concernés.

Congé paternité
Le congé paternité est étendu lorsque le nouveau-né est hospitalisé à la naissance. Ce congé peut durer jusqu’à 30 jours, à prendre dans les 4 mois suivant l’accouchement de la mère. Il vient en complément du congé de naissance (3 jours) et du congé d’accueil de l’enfant (11 jours).

Incidents bancaires
Les personnes en fragilité financière sont désormais davantage protégées grâce à un plafonnement des frais d’incidents bancaires à hauteur de 20 euros par mois et 200 euros par an.

Contrôle technique
Avec la mise en place du nouveau contrôle anti-pollution, le contrôle technique pour les véhicules diesel immatriculés après 2005 sera désormais plus strict.

Éco-prêt à taux zéro
L’éco-prêt à taux zéro est un prêt à taux d’intérêt nul permettant de financer des travaux d’économie d’énergie de son logement. Il est désormais élargi aux logements achevés depuis plus de deux ans et aux travaux d’isolation de planchers bas (rez-de-chaussée). La durée d’emprunt évolue également, passant de 10 à 15 ans.

Source : https://www.gouvernement.fr/ce-qui-change-au-1er-juillet-2019

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix