Back Vous êtes ici : Vie pratique

L’aide aux plus faibles, un devoir des AFC

"Une famille ne peut s'épanouir spirituellement que si elle bénéficie de conditions de vie matérielles satisfaisantes".

Les AFC sont agréées par l’État comme association de consommateurs depuis octobre 1987. Cet agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans.

Les difficultés de la vie quotidienne des familles relèvent bien sûr de leurs conditions matérielles, mais aussi des rapports contractuels quotidiens qu'elles entretiennent avec les entreprises (énergie, communications électroniques, achats en magasin, e-commerce, etc.). Les problèmes de nature contractuelle peuvent engendrer de réelles difficultés pour les familles mal informées et ne connaissant pas leurs droits.

Cette mission est fondée sur :

  •  le Code de la Famille qui confie aux associations familiales la défense des intérêts matériels des familles (article L.211-1) ;
  • l’Enseignement social de l’Église qui les encourage à agir dans le monde. Les associations de consommateurs sont explicitement citées dans l’encyclique Caritas in Veritate §66

Lire la suite

Bien utiliser un masque en tissu

Utiliser et laver masqueA partir du 11 mai, date programmée du déconfinement progressif, le port d’un masque va devenir obligatoire dans certaines situations comme dans les transports en commun.

Les masques barrières sont une nouvelle dépense à prendre en compte dans le budget des familles. Il importe donc de bien les entretenir.

Nous vous avons indiqué comment réaliser un masque barrière en tissu. Nous vous indiquons maintenant comment le porter et l’entretenir correctement.

Comment porter votre masque ?

Comme l’indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un masque se met avant de sortir et après s’être lavé les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Il doit couvrir la bouche et le nez et être bien ajusté. Une fois installé, vous ne devez plus y toucher, ni l’enlever. Si vous l’avez touché, désinfectez vos mains. De retour chez vous, vous devez d’abord vous laver les mains avant de le retirer par les attaches en évitant de toucher le devant du masque et vous relaver les mains après l’avoir enlevé.

Combien de masques doit-on prévoir par jour ?

Il est recommandé d’utiliser un masque barrière pendant un maximum de 4h. On peut par conséquent en prévoir 3 par personne et par jour âgée de plus de 6 ans dans chaque famille : 1 pour le matin, 1 pour l’après-midi et 1 éventuellement de secours.

Combien de fois puis-je utiliser un masque barrière en tissu ?

Un masque barrière en tissu peut être utilisé plusieurs fois à condition d’être lavé après chaque utilisation. Vous pouvez le porter au maximum quatre heures. Au-delà, il n’est plus efficace. Après chaque cycle de lavage, inspectez votre masque avec des gants. Au moindre dommage (déformation, usure, etc.), vous devez le jeter dans un sac en plastique.

Comment laver un masque barrière en tissu usagé ?

L’avis de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé(ANSM) révisé le 21 avril mentionne qu’un masque usagé doit être lavé en machine avec une lessive classique, à 60 degrés pendant au moins 30 minutes. Le séchage est à réaliser soit via un sèche-linge, soit à l’air libre, avant un repassage à la vapeur à une température n’abîmant pas le tissu.

Source
Crédit image : Médical photo créé par prostooleh - fr.freepik.com

Des sprays inutiles contre le virus et risqués pour la santé

diffuseur huile essentielle santéLa période actuelle de pandémie peut renforcer l’envie de recourir aux diffuseurs et sprays d’huiles essentielles pour désinfecter son logement ou renforcer ses défenses immunitaires alors qu’ils « ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus », rappelle l'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Dans un avis publié le 28 avril 2020, elle alerte les familles sur les  irritations provoquées par les sprays et diffuseurs d'huiles essentielles et sur la pollution qu’ils génèrent.

Les autorités sanitaires recommandent quelques règles pour bien utiliser les diffuseurs et sprays d’huiles essentielles :

- Conservez les huiles essentielles, de même que les diffuseurs et les sprays, hors de portée des enfants, au même titre que les détergents et les médicaments.

- Ventilez régulièrement les espaces clos.

- Limitez la source de polluants intérieurs : utilisez les sprays et les diffuseurs avec modération.

- Bannissez les huiles essentielles en présence de personnes souffrant d’affections respiratoires (notamment les asthmatiques), les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants.

Source

Dépannage en période de confinement, soyez vigilant

Dépannage en confinementCertaines interventions à domicile ne peuvent pas attendre la fin de l’épidémie de Coronavirus. La période actuelle de confinement est propice aux abus et arnaques y compris dans le secteur du dépannage à domicile.

Du fait des mesures gouvernementales de confinement et des mesures de protection et de sécurité mises en place, les artisans susceptibles d’intervenir à domicile sont moins nombreux. De plus, tous les secteurs étant affectés par la baisse d’activité, la fourniture de certaines pièces nécessaires pour effectuer des réparations ou travaux urgents peut être plus longue qu’à l’accoutumée.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vous conseille de prendre le temps de choisir votre artisan ou entreprise en vous renseignant sur sa raison sociale, son numéro d’inscription au registre du commerce ou au répertoire des métiers, mais également sur les tarifs, taux horaires, ainsi que tous les frais annexes. Contactez plusieurs sociétés afin de comparer les prix.

Avant tout achat de produit ou de service, vous devez être en mesure de connaitre le prix, notamment par l’établissement d’un devis.

Crédit photo : Eau photo créé par freepik - fr.freepik.com

Continuer à se faire soigner pendant le confinement

Consultation médicale pendant pandémiePendant le confinement, de nombreux Français ont renoncé à se rendre chez le médecin ou à l'hôpital.

La peur de déranger les « urgences » et/ou de contracter le Covid-19 a entrainé une chute de la fréquentation des cabinets médicaux et des hôpitaux.

Toutes les personnes sous traitement, en particulier pour maladie chronique, sont invitées à maintenir le lien avec leur médecin traitant et/ou leur établissement habituel pour assurer la continuité de leurs soins. De manière générale, l’arrêt d’un traitement ou le report de soins ne doivent en aucun cas être effectués sans avis médical. Cela peut mettre sa santé en danger et amener à une situation d’urgence grave.

Conseils : 

Vous êtes atteint d’une maladie chronique : pendant la période de confinement, ne délaissez pas vos soins de santé.

Vous êtes parents : pensez au suivi des vaccins de votre enfant et n’attendez pas la fin du confinement.

Vous êtes malade avec des symptômes non liés au Covid : pensez à la téléconsultation si cela est possible. Sinon, prenez contact avec votre médecin généraliste ou votre spécialiste selon votre situation. Des dispositions sont prises pour vous accueillir en toute sécurité.

Pour en savoir plus 

Crédit photo : Eau photo créé par freepik - fr.freepik.com

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix