Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Ecole Gender, éducation sexuelle : à propos de quelques livres qui ont fait parler d’eux...

Gender, éducation sexuelle : à propos de quelques livres qui ont fait parler d’eux...

stockvault-enfants parcMode d'emploi zizi zezette, Histoire de genre, Les chatouilles... Un certain nombre de livres qualifiés de pédagogiques voient le jour et sont encouragés par le ministère de l'Éducation nationale pour sensibiliser dès la maternelle et le primaire nos enfants aux questions d'égalité femmes-hommes.

Il est important de rappeler ici que les enseignants sont libres d'utiliser ces livres ou pas et que , dans tous les cas, les parents
doivent porter une attention particulière aux livres proposés à la lecture à leurs enfants.

A regarder attentivement ces livres, c'est pourtant plus d'interrogations qui surgissent que de clarté. On finit par se dire que cette question de l'équivalence entre les sexes, du changement de sexe et de rôle obsède les adultes et que ce n'est pas très intéressant et qu'on aimerait bien avoir de vraies histoires, celles qu'on peut se redire, auxquelles on peut jouer, qui font rêver, y croire pour de vrai et donnent envie d'être déjà grands.

Sur le plan éducatif, il est frappant de voir que ces livres ne disent rien à l'enfant de ce qu'il est lui-même alors que c'est cela qui l'intéresse vraiment. Il le sait bien que les filles jouent aux poneys, se coiffent...et que les garçons se bagarrent volontiers et font volontiers les clowns en classe. En revanche, savoir comment ce sera quand on sera grand et comment on le devient leur serait bien plus utile. Mais aussi savoir à quoi « servent » les garçons (« les garçons, c'est bête et ça sert à rien ») et comment entrer en relation avec les filles (« les filles ça pleure tout le temps ») permettrait d'entrer dans une découverte constructive de l'autre sexe. Bref, des livres aux accents idéologiques et sans récits susceptibles d'intéresser les enfants.

Par-delà certaines qualités que l'on peut malgré tout leur reconnaitre, esthétiques par exemple, ces livres se révèlent incapables de donner une parole de sens ou d'intelligibilité du corps sexué alors même qu'ils prétendent traiter ce sujet pour les enfants. Ils traduisent surtout l'incapacité des adultes, les auteurs, à entrer dans une vision unifiée de leur propre personne sans faire du corps un simple matériau au service du plaisir. La question profonde que pose la sexuation (une humanité et deux sexes) ne trouve pas de réponse et s'épuise dans la description de comportements figés, des conseils d'entretien, de fonctionnement et dont l'issue serait le plaisir sur un mode de consommation.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix