Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Eduquer au quotidien Eduquer à bien parler : une gageure ?

Eduquer à bien parler : une gageure ?

L’avenir d’un adolescent dépend en partie de sa façon de s’exprimer. Car la parole établit le lien avec nos semblables. Plus ou moins intelligible, plus ou moins claire, elle façonne l’idée que les autres se font de notre pensée et de notre caractère.

Bien parler, en français correct, est un atout dans la vie courante

Les parents doivent s’en occuper dès la petite enfance, et en réalité, dès la naissance. Car le bébé ne cesse d’apprendre.

Les enfants et les adolescents ont une tendance naturelle à parler comme les jeunes de leur âge : souvent, on parle trop vite, on avale les mots, on remplace les phrases par des mots isolés, on parle un argot. Sans s’y opposer frontalement, les parents doivent faire admettre que les enfants et adolescents doivent s’adresser aux adultes, et d’abord à leurs parents, dans une langue française intelligible.

Le « programme » tient en quelques points :

• Parler posément, en articulant

• Employer les mots justes, donc cultiver son vocabulaire, respecter la grammaire et la syntaxe françaises

• Prendre l’habitude de réfléchir avant de parler pour construire un discours ordonné et pleinement compréhensible ; certes la spontanéité est plaisante, mais, exagérée, elle donne l’image d’une personne écervelée.

 Un exercice utile : à l’extérieur, dans un endroit calme, parler suffisamment fort pour être compris par une personne placée à 5 ou 10 mètres.

Parler fort n’est pas crier ; cela oblige à articuler, sans précipitation. Cela donne de l’assurance.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix