Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Eduquer au quotidien L'insup-portable !

L'insup-portable !

Linsup portable éducation écranVous avez les mêmes ? Ils sont vautrés dans le canapé l’œil fixé sur le portable, l’esprit totalement occupé ; ils ne m’entendent pas à m’égosiller à taaaaaaaaaaaaaaable ! pour la 4ème fois, estomacs insensibles, indifférents au soleil des vacances et corps inertes affalés et juxtaposés au fond des coussins. Mes enfants ne semblent pas tenir les promesses tant attendues de leurs retrouvailles…

Et pourtant, il nous a semblé être prudent :

- Pas de téléphone portable avant une responsabilité qui le justifie : babysitting, chef de patrouille et quoi qu’il en soit jamais avant la classe de seconde.
- Solidarité des écoles : utilisation interdite sur le site scolaire.
- Forfait à 2 euros pour 2h de tél par mois sans internet avant la terminale ; ensuite ils assument leurs besoins.
- Un seul appareil offert ; ils renouvellent eux-mêmes si nécessaire.
- Période d’abstinence totale en cas d’abus (utilisation tard de soir…)
- Et quelques jours par an de vacances communes sans internet : en souvenir des repas en silence des abbayes qui font un bien fou.

En moyenne le temps écoulé pour les conversations Messenger, WhatsApp, texto, occupent 45 mins par jour et autant pour internet du clip à Wikipédia sans compter les résultats sportifs, les jeux et les vidéos en tout genre.

Les parents de mon chantier-éducation font tous le même constat. Nos jeunes sont addicts au portable ! Et pourtant 2 x 45 mins ; est ce tant que ça ? Quand je passe voir ma voisine isolée pour lui apporter les dernières nouvelles du quartier et que je prends le temps d’organiser un grand jeu pour les enfants du patronage, je donne bien 2 x 45 mins ! Et nous sommes bien dans le même registre de l’ouverture au monde et de l’autorisation d’un temps de détente !

En fait, mon agacement porte plutôt sur : « est-ce le bon moment ? Comment je considère les personnes présentes ? Et est-ce que ça crée du lien ? » Bref, « qu’est-ce que ça engage de ma personne ? Qu’est ce qui est de l‘ordre de la fuite et de l’ordre du projet élaboré et consenti ? »

Et si, tout simplement on se prenait un temps de partage avec nos enfants sur ces questions ? Afin que ça puisse déboucher sur un engagement à tenir, une action à mener, un temps à donner qui nous rappellent notre incarnation et que nos corps, nos esprits et nos cœurs sont faits pour être, ensemble, au service du monde et que le portable en est un moyen simple autant qu’indispensable mais qu’un moyen vers un objectif à définir en vérité.

Pour aller plus loin :

Source : Enfants photo créé par freepik - fr.freepik.com

Coup de cœur

Les filles du docteur March film ciné

Actualités des familles La Croix