Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Protection de l'enfance De plus en plus seul devant son écran

De plus en plus seul devant son écran

La télévision reste, selon les résultats d’une récente étude de l’INSEE, l’écran le plus regardé, avec une moyenne de trois heures par jour, contre trois quarts d’heure pour l’usage domestique de l’ordinateur. Le temps  passé devant le petit écran a beaucoup augmenté en 25 ans, mais il est globalement stable depuis 10 ans.

La télévision, aujourd’hui, tend à devenir un passe-temps en solitaire.

En 2010, près de 40% des français regardaient la télévision seuls, selon une étude de l’INSEE. Ils n’étaient qu’un quart en 1980 et encore un tiers en 1998. Cette évolution vient en partie de la hausse du nombre des Français vivant seul. Mais pas seulement. « Dans les ménages de plusieurs personnes, le visionnage en solitaire est aussi en nette augmentation » ont remarqué les auteurs de l’étude. Parmi les couples avec enfant, 29% regardaient la télévision seuls en 2010, près de deux fois plus qu’en 1986 (17%). La proportion approche désormais les 50% dans les familles monoparentales

L’équipement de la maison accompagne cette tendance à l’isolement audiovisuel. « 97% des ménages sont équipés de télévision en 201, la moitié d’entre eux disposent d’au moins deux appareils dans leur résidence principal et 15% d’au moins trois appareils ». « La présence d’enfants va de pair avec l’achat d’une télévision supplémentaire, souvent la troisième du ménage », note l’INSEE.

Les enfants de 11 à 14 ans regardent d’ailleurs presque aussi souvent la télévision seuls que leurs parents.

Les plus gros consommateurs de télévision restent les personnes âgées de plus de 60 ans qui cumulent jusqu’à quatre heures par jour.

Les divergences se font le plus souvent entre les cadres, les employés et les ouvriers. Les premiers préféreraient par exemple regarder la télévision en semaine. Selon l’INSEE, ces jours-là, on en compte cinq sur dix devant la télévision. A l’inverse, les employés et surtout les ouvriers seraient environ 60% à profiter d’avantage du vendredi et du samedi soir. Le dimanche soir reste un moment privilégié où toutes les catégories socio-professionnelles se retrouveraient dans ce loisir commun.

Autant de chiffres qui posent la question des rythmes des familles et qui confirment l’intérêt de développer une véritable éducation au monde de l’image, éducation à laquelle les AFC ont contribué notamment avec deux brochures : 12 questions à se poser avant de laisser les enfants regarder la  télévision et 12 questions à se poser sur les réseaux sociaux.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix