Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Protection de l'enfance Déontologie journalistique : les familles contribuent

Déontologie journalistique : les familles contribuent

Depuis 2009, la CNAFC est adhérente de l'APCP (Association de préfiguration d'un conseil de presse) et participe au conseil d'administration.
Nous participons également au groupe de travail portant sur l'étude et la recherche des cas de manquements à l'éthique et à la déontologie du métier de journaliste, en tant que représentant du public.
Parmi les cas étudiés, un article - parmi les très nombreux textes parus à ce sujet - à propos du « Hellfest » mis en ligne sur le site d'une grande chaîne nationale et présentant un reportage consacré à cette manifestation.
Sur cette présentation, cinq erreurs ont été relevées, allant d'une erreur de date à de fausses informations sur les personnes y participant, en passant par une sur l'action en justice menée par la Confédération.
L'auteur du texte rejette la faute sur une autre équipe et explique ne pas pouvoir modifier l'article incriminé car, dit-elle « une fois en ligne il est impossible d'obtenir des modifications ». La liberté du journaliste ajoutée à cela, il apparaît que les journalistes ont « le dernier mot », quand il est difficile de vérifier toutes les informations qu'ils diffusent.
L'APCP entend justement rechercher la vérité car certains journalistes se sont rendus compte qu'ils n'avaient plus aucune crédibilité auprès du public ; le futur conseil de presse souhaite être une instance indépendante de médiation pour une information de qualité, afin d'éviter les dérives constatées dans le milieu journalistique, aussi bien presse écrite, que télévisuelle et, dans un avenir proche, tout ce qui touchera à internet.
Cette mise en place est longue, car les enjeux sont complexes.

Patricia Toumieux
Mission Médias

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix