Back Vous êtes ici : Politique familiale Actualité consommation Développement durable Photovoltaïque, un engouement qui coûte cher !

Politique familiale

Photovoltaïque, un engouement qui coûte cher !

Les pouvoirs publics viennent d'entériner une nouvelle hausse des tarifs de l'électricité afin de soutenir le financement de l'énergie solaire et décide de diviser par deux les réductions d'impôts sur le photovoltaïque. L'Espagne et l'Allemagne projettent également de réduire les subventions pour ce type d'investissement. Le photovoltaïque serait-il moins intéressant que ce que ses promoteurs nous ont pu dire ?

Favorisés par des subventions très généreuses d'une part (crédit d'impôts, baisse de la TVA sur la main d'œuvre d'installation, rachat garantit à prix très avantageux) et la baisse des coûts de production d'autre part, les investissements dans le photovoltaïque ont connu un essor considérable ces deux dernières années. La France a ainsi déjà atteint les objectifs prévus pour 2020 par le Grenelle de l'environnement ! Mais le surcoût estimé pour le budget de l'Etat est de 3Md€ par an. Apparemment, l'Etat s'est montré très incitatif, surtout quand l'on sait que le photovoltaïque ne représente que 4% de l'ensemble des énergies renouvelables mais consomme 50% des crédits publics destinés à ces mêmes énergies.

Notons, en outre, que, au-delà du discours officiel, le photovoltaïque n'est pas si « vert » que cela. En effet, la plupart des panneaux photovoltaïques sont à base de silicium et l'extraction et la transformation de cet élément demande de grandes quantités d'énergie et l'utilisation de procédés chimiques très polluants. De plus, la quasi-totalité de ce travail est fait en Chine dans des conditions de travail qui ne sont pas celles des salariés français et sans réels contrôles environnementaux. Enfin, l'énergie utilisée pour ces processus provient souvent de l'exploitation du charbon de basse qualité. On se trouve ainsi loin de l'objectif de diminuer les rejets de CO2.

N'y aurait-t-il donc rien à espérer du coté photovoltaïque ? Pas si sûr ! La recherche actuelle est sur la voie de solutions moins coûteuses et plus productives, notamment en évitant le recours au silicium. En attendant, ne nous précipitons pas pour profiter des derniers mois de fiscalité favorable : le solaire thermique et les travaux d'isolation restent des mesures bien plus efficaces et moins coûteuses pour tous.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Allégement Malus véhicule familles nombreuses - Décret d\'application n_2009-616)Allégement Malus véhicule familles nombreuses - Décret d\'application n_2009-616[décret d’application en date du 3 juin 2009 ]53 Ko
Télécharger ce fichier (fichedescriptiveformulaire_5813.pdf)fichedescriptiveformulaire_5813.pdf[Formulaire à remplir]88 Ko

Formation

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix