Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Vie familiale et professionnelle Emploi, vie familiale et vie professionnelle : éclairages récents

Emploi, vie familiale et vie professionnelle : éclairages récents

harmonisation vie familale et professionnelleDeux études récentes (http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1462/ip1462.pdf et http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1463/ip1463.pdf) éclairent à nouveau l’importance des questions liées à l’harmonisation entre vie familiale et vie professionnelle pour les familles et à l’emploi. Il y a là des véritables chantiers pour la politique familiale et manifester une ambition politique pour répondre aux besoins des familles et leur permettre de remplir leur mission de cellules vitales de la société.

Plusieurs constats peuvent être retenus de ces travaux :

  • en 2011, « parmi les femmes âgées de 20 à 59 ans non étudiantes, 2,1 millions sont des « femmes au foyer » : elles vivent en couple et sont inactives »,
  • parmi elles, 8 sur 10 ont eu un emploi par le passé,
  • « l’interruption de l’activité survient souvent à l’occasion de l’arrivée d’un enfant, mais elle est aussi souvent liée à une conjoncture économique moins favorable »
  • la part des femmes ayant cessé de travailler depuis 3 ans ou plus est passée de 70% à 60% en 20 ans (de 1991 à 2011)
  • c’est que, lit-on dans l’autre étude, le taux d’activité des femmes est important : 67% de celles âgées de 20 à 64 ans et ayant achevé leur formation initiale ont un emploi (à temps plein ou à temps partiel, avec des différences fortes à ce niveau suivant le niveau de diplôme)
  •  « le taux d’emploi en ETP des femmes augmente de 1 point [entre 2003 et 2011] quand celui des hommes recule de 3 points »
  • « entre 2003 et 2011, c’est pour les 20-29 ans que la situation se dégrade le plus : le chômage et le temps partiel augmentent fortement après 2008 ».


Le taux d’activité des femmes, les difficultés des plus jeunes à accéder à un emploi stable éclairent d’un jour particulier certains freins qui pèsent sur le choix de fonder une famille. Ils appellent une réflexion sur l’importance de l’emploi comme premier outil de politique familiale et aux moyens de garantir un véritable libre-choix en matière d’activité salariée. Deux axes sur lesquels les AFC ont élaboré des propositions.

Formation

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix