Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Vie familiale et professionnelle Travail du dimanche Travail le dimanche ou en horaires décalés : un bon calcul à long terme ?

Travail le dimanche ou en horaires décalés : un bon calcul à long terme ?

L’actualité récente vient reposer la question : faut-il travailler le dimanche et ouvrir les magasins la nuit ?

 

Les promoteurs du travail dominical y voient trois bénéfices majeurs : une croissance du  chiffre d’affaires des entreprises concernées, la création d’emplois et des salaires plus élevés pour les salariés concernés.

Ces avantages sont cependant discutés, voire complètement remis en cause. C’est ce que souligne, par exemple, Philippe Askenazy, économiste au CNRS, qui constate que dans les pays où le travail dominical a été libéralisé, l’emploi n’a jamais augmenté de plus de 1% et, parallèlement, des « petits emplois ont été perdus ». Par ailleurs, des ouvertures prolongées de locaux génèrent des frais fixes supplémentaires.

Mais surtout, la question est soulevée : si le travail nocturne et dominical se libéralise et devient la norme, les salariés travaillant à ces moments-là pourront-ils encore bénéficier de compensations salariales ? De même, qu’en sera-t-il du « volontariat » souvent mis en avant ?

Enfin, est-il besoin de rappeler les conséquences de ces horaires décalés sur la vie familiale ? En ces temps de crise économique et financière actuelle où l'emploi et les droits sociaux sont de plus en plus mis à mal, le dimanche chômé est une démonstration claire et visible que les personnes et les sociétés dans leur ensemble ne sont pas uniquement soumises au travail ni à l'économie.

A cette occasion, les AFC souhaitent rappeler que l'existence d'un jour de repos commun – et, plus largement, de temps passé en famille – est un bienfait pour la société dans son ensemble et pour chacun de ses membres. Il est nécessaire de replacer la famille au centre des préoccupations plutôt que des considérations de nature purement économique. Cette question est même stratégique, car la famille est une structure fondatrice de la société et, de ce fait, facteur de développement économique et de croissance.

Formation

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix