Back Vous êtes ici : Politique

Actualités Politique

Sommet du Conseil européen – la COFACE défend les intérêts des familles en période de crise

Les chefs d'Etat ou de gouvernement des Etats-membres de l'Union européenne se réunissent pour un sommet du Conseil européen à Bruxelles les 19 et 20 mars. La COFACE, dont la CNAFC est membre, a adressé une lettre ouverte à l'ensemble des membres du Conseil pour porter la voix des familles.

A travers cette lettre, la COFACE appelle à rétablir la confiance pour sortir de la crise. Elle revient notamment sur les mesures de soutien aux familles dont elle souhaite voir le développement, tels les services aux personnes, les soins de santé, les allocations familiales, la lutte contre le surendettement ou encore la conciliation de vie familiale et vie professionnelle.

La CNAFC a exprimé son soutien à cette initiative auprès de la présidence de l'Union européenne et de la présidence de la République Française.

Pour lire la lettre : http://www.coface-eu.org/fr/news622.html

 

Mobilisation : Ensemble affirmons l’importance du repos dominical pour toute l’Europe

Mobilisez-vous en faveur de la « Déclaration écrite sur la protection du dimanche férié en tant que pilier essentiel du modèle social européen et élément du patrimoine culturel européen » présentée par plusieurs députés du Parlement européen.

Une initiative récente de 5 députés européens, issus de différents partis politiques et originaires d'Allemagne, de France, d'Italie, de Pologne et de Slovaquie, vise à protéger le dimanche comme jour non travaillé. Saluée par la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE), l'Eglise Protestante d'Allemagne (EKD) et l'Eglise anglicane (Church of England) la « Déclaration écrite sur la protection du dimanche non travaillé en tant que pilier essentiel du modèle social européen et élément du patrimoine culturel européen » s'inscrit dans les négociations actuellement en cours au niveau des institutions européennes concernant l'avenir des directives sur le temps de travail. Présentée au début du mois de février la déclaration adressée aux Etats-membres et aux institutions européennes appelle à la conservation du repos dominical dans l'objectif d'améliorer la protection de la santé des travailleurs et de concilier vie professionnelle et vie familiale.

Vous voulez soutenir le repos dominical en Europe ?

Les AFC et la FAFCE soutiennent cette initiative et encouragent chacun à se mobiliser auprès de son député européen afin que cette déclaration soit adoptée. Nous vous proposons d'écrire aux députés avant fin avril en vous servant de la lettre type ci-dessous et nous vous invitons à diffuser cette information autour de vous. Ensemble nous pouvons faire entendre la voix de toutes les familles pour lesquelles le dimanche est un jour important.

Pour connaitre votre député

Intervention de la CNAFC sur France 3

Retrouvez l'intervention ( à 13minutes34) d'Antoine Renard  , président de la CNAFC dans le reportage de France 3 diffusé le 17 février à 12H et 19H

{iframe height="400" width="400"}http://jt.france3.fr/player/1213/index-fr.php?jt=20090217{/iframe}

 

 

Le 13 février 2009 : un discours très attendu sur la politique familiale en France

Communiqué de presse

La CNAFC se réjouit de la reconnaissance par le chef de l'Etat du rôle de la famille comme base de la société. L'évolution de son environnement a bien été prise en compte : la CNAFC le remarque, par exemple, dans la chasse organisée aux contenus choquants sur internet.

L'accent mis sur les solidarités qui se développent au sein de la famille rejoint directement les préoccupations de la CNAFC qui avait rappelé le lien entre précarité et instabilité familiale dont les effets sont encore accentués en période de crise.

La CNAFC a noté avec intérêt le souci du président de la République de penser le renouveau de la politique familiale.de manière globale en associant les mesures à prendre, leur financement et la gouvernance de la politique.

La CNAFC se félicite de voir soulignés le rôle des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants et la nécessité de les aider : la CNAFC oeuvre sur ce terrain depuis près de 20 ans avec les Chantiers-éducation.

La CNAFC sera attentive et prête à intervenir dans l'élaboration de certains projets qui la préoccupent et sur lesquels elle a déjà travaillé : statut du tiers, réforme du congé parental...

Après un bilan des actions menées par le Gouvernement depuis 2007, la CNAFC attend le 18 février pour connaître les mesures concrètes et se tient à la disposition de Monsieur Yves Bur pour participer à la réflexion qui lui a été confiée.

Réaction de l'UNAF à l'intervention de Nicolas Sarkozy du 5 février

Après les annonces du chef de l'Etat, les AFC veulent rappeler l'importance d'associer les familles aux discussions de mesures qui les concerneraient.

Voici le communiqué de l'UNAF publié suite à l'intervention télévisée du chef de l'Etat.

Communiqué de presse UNAF
Oui à une augmentation des allocations familiales ! Oui à une politique familiale ambitieuse pour toutes les familles !

6 février 2009

Parmi les mesures envisagées pour répondre à l'attente des Français, l'UNAF accueille avec une grande satisfaction l'annonce faite par le Président de la République, d'une augmentation des allocations familiales.

Les familles sont, en effet, les premières victimes de la crise économique. L'UNAF avait alerté depuis un an le Gouvernement sur l'accroissement de l'écart entre leurs revenus et leurs dépenses de base, en réclamant une revalorisation substantielle des allocations familiales.

Faire le choix de la politique familiale parmi les instruments de sortie de crise, permet de concilier des objectifs de soutien à court terme et d'investissement à plus long terme pour préserver ce qui fait encore la force de notre pays. Toutes les familles sont concernées. A cet égard l'UNAF rappelle l'engagement pris par le Président de la République de poursuivre une politique familiale universelle et sa ferme opposition à toute mise sous condition de ressources des allocations familiales.

Par ailleurs, compte tenu du souhait formulé par le Président de la République d'alléger la fiscalité des classes moyennes, l'UNAF demande le retrait de la mesure adoptée récemment par le Parlement à l'encontre des veuves, veufs et personnes isolées consistant à supprimer la demi-part fiscale qui leur était accordée en compensation de leurs charges de famille. Cette mesure bénéficie principalement aux personnes à faibles revenus est en effet en pleine contradiction avec les objectifs annoncés par le Président.

Chargée par la loi d'être l'interlocuteur des pouvoirs publics sur toutes les questions familiales, l'UNAF entend donc prendre sa place dans les discussions annoncées par le Président.

Elle salue également l'initiative du Président de la République d'organiser une manifestation à l'Elysée le 13 février prochain à l'occasion de la remise de la Médaille de la Famille.

Pour la première fois depuis son élection, le Président prononcera un discours spécifique sur la Famille et l'UNAF se réjouit qu'il se déroule dans ce cadre. Il s'agit en effet d'un hommage rendu aux familles qui jouent un rôle essentiel « d'amortisseur » dans cette période difficile. Au-delà, elle attend du Président, dans la continuité des propos tenus hier, l'affirmation de décisions fortes pour les familles.

http://www.unaf.fr/spip.php?article8452

Coup de cœur

Film Dessin animé Le voyage du Pèlerin

Actualités des familles La Croix